Angola: le président nomme sa fille à la tête du groupe pétrolier Sonangol

0
145
ANNONCE

En Angola, Isabel Dos Santos prend les rênes de la plus grosse entreprise de l’Angola.




ANNONCE

Elle a été propulsée, jeudi 2 juin, par son père, le président José Eduardo Dos Santos, à la tête de la Sonangol, la principale compagnie pétrolière publique d’un pays qui tire l’essentiel de ses revenus de l’or noir. La femme la plus riche d’Afrique poursuit son ascension. Elle possède déjà de nombreuses parts dans des groupes de télécommunications et financiers. Pourrait-elle se servir de ce poste comme d’un tremplin politique ?

« Je ne fais pas de politique, je fais du business », déclarait, en février dernier, Isabel Dos Santos à un journal anglais. La femme d’affaire, âgée de 43 ans, a toujours nié avoir une quelconque ambition mais elle occupe désormais un poste stratégique et, alors que l’Angola tire 70% de ces recettes du pétrole, elle admet que la gestion de l’industrie pétrolière « répond à des impératifs politiques ».
D’ailleurs l’actuel vice-président de l’Angola, Manuel Vicente, n’est autre que l’ancien patron de Sonangol. Cependant, « ce n’est pas, en soi, un signe que la présidence du groupe pétrolier est un tremplin vers le pouvoir », tempère Didier Péclard, spécialiste de l’Angola, avant d’ajouter que les choses sont beaucoup plus compliquées.
« En pleine crise économique, le président fait le ménage en confiant les rênes à quelqu’un en qui il a toute confiance », explique Didier Péclard.
Avec le père au sommet, la fille à la tête de la plus importante compagnie du pays et l’un des fils aux manettes du fond souverain de l’Angola, la mainmise du clan Dos Santos est de plus en plus manifeste, alors que le chef de l’Etat a promis de quitter le pouvoir dans deux ans.
« La Princesse »
Fille aînée du président angolais, Isabel dos Santos, surnommée « La Princesse », est la femme la plus riche d’Afrique et la huitième fortune du continent, selon le magazine américain Forbes.
On dit d’Isabel dos Santos qu’elle a hérité de sa mère, Tatiana Kukanova qui était championne russe d’échecs, la beauté et le côté fin stratège. De son père, José Eduardo, elle a hérité une discrétion qui la pousse, tout comme lui, à fuir les feux de la rampe et les médias.
Ses proches assurent qu’Isabel Dos Santos est humble. Riche, très riche mais avec les pieds sur terre. Classée première femme milliardaire, elle est aujourd’hui à la tête d’un très vaste empire, si important qu’elle peut faire la pluie et le beau temps en Angola.
Les Dos Santos, c’est un feuilleton. Beauté, richesse, jet privé, pétrole, une véritable saga africaine qui peut faire rêver.
Sur cette fulgurante réussite, en un peu plus de dix ans, certains journaux n’hésitent pas à ironiser : « Qu’aurait-elle fait sans papa ? » tandis que d’autres organes de presse reprennent, quant à eux, les interrogations d’ONGs anti-corruption : « Mais où Isabel Dos Santos a-t-elle pris l’argent pour devenir actionnaire de telle ou telle société ? »
Mais de l’avis d’observateurs, elle ne manque pas de qualités à savoir un sixième sens pour les affaires et puis, elle sait s’entourer des bonnes personnes, quand il faut.
Aujourd’hui, Isabel Dos Santos fait figure de deuxième personnalité de l’Etat angolais.

Dakarflash.com

ANNONCE
PARTAGER
Article précédentKanye West : il n’est pas le père de North !
Article suivantVidéo- Sadio Mané ouvre le score pour le Sénégal ! Burundi 0-1 Sénégal
Je suis Spécialiste des TIC, Expert en réseaux sociaux., Web publisher .Je suis un passionné du Web et j'exerce ce métier depuis 2009. Email: [email protected] Tel: +221 77 133 91 19