Liberté 1 : une lingère mariée se fait violer chez une de ses clientes, sous la menace d’un couteau

0
1000
ANNONCE

Après près d’une quinzaine d’années de mariage, sanctionnée par un fils de 11 ans, K. Diouf a subi ce 1er janvier, le supplice de sa vie. Lingère de profession, la dame qui va tour à tour chez ses clientes, a été violée au quartier Liberté 1, par le neveu de sa patronne. Un viol que ce dernier qui est un trafiquant de drogue, a commis sous la violence et la menace.
2017 commence plutôt mal pour K. Diouf et son mari. Et à coup sûr, le 1er janvier, restera à jamais gravé dans la mémoire de cette mère de famille qui ne vit qu’à la sueur de son front.

En effet, après avoir pris rendez-vous avec sa cliente K. Diouf s’est présenté tôt le matin pour les laver le linge comme prévu. Seulement sa cliente qui devait faire une course le matin avait averti la jeune dame quelle trouverait les habits à laver sans doute dans la cour de la maison.

Chose faite, elle avait commencé son boulot alors que les occupants de la maison dormaient encore. Mais, quelques minutes après, alors qu’elle s’y attendait le moins, M. B. Koné qui loge dans la même maison, est brusquement sorti de sa chambre, armé d’un couteau.

Et de derrière, il a posé le couteau sur le cou de la lingère, en lui intimant l’ordre de le suivre dans sa chambre qui est juste à côté. Une fois sur place, le gus ferme la porte à double tour. Et lorsque K. Diouf a voulu crier, il n’a pas hésité a lui donner de violents coups de poings sur le visage en lui disant que « si tu bouges je te tue ». Ensuite joignant l’acte à la parole, il avait sorti une coupe-coupe avec lequel il a menacé la dame. Pris de panique la dame s’est laissée faire.

ANNONCE

Ayant satisfait sa libido, M. B. Koné a violemment jeté la femme dehors. Pendant ce temps, une des occupants de la maison qui avait été réveillée par les cris de la dame est venue aux nouvelles. Tout de suite, elle a appelé son mari pour lui dire qu’elle venait de se faire violer.

Sur le coup le mari a rappliqué la police de Dieuppeul pour aviser les limiers qui se sont rendus avec lui, à la Sicap Liberté 1 sur place. Ils ont interpellé le mis en cause avant de saisir dans sa chambre 12 cornets de chanvre indien et une tasse contenant des graines de cannabis, mais également 5 portables, ainsi que les armes blanches.

Il a été déféré au parquet pour viol avec violence et détention et trafic de chanvre indien.

Vox Populi

ANNONCE