Attentat En Turquie : Une Photo Du Suspect Diffusée, Huit Personnes Arrêtées

0
53
ANNONCE

La police turque a arrêté huit personnes à Istanbul dans le cadre de l’enquête sur l’attaque de la discothèque la Reina. L’auteur des tirs, toujours en fuite, est en passe d’être identifié par la police, qui a diffusé une photo du principal suspect.

En Turquie, trois jours après l’attaque de la discothèque Reina à Istanbul, la traque se poursuit pour mettre la main sur l’auteur des tirs. Les autorités sont sur le point d’identifier le terroriste, a déclaré en fin d’après-midi le vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement Numan Kurtulmus. « Nous avons obtenu des informations sur les empreintes et l’apparence basique du terroriste.

[…] Le travail visant à l’identifier sera mené rapidement », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse à Ankara, confirmant également l’arrestation de huit personnes à Istanbul, dans le cadre de l’enquête sur l’attentat.


Selon les autorités turques, l’auteur de la fusillade dans la discothèque est soupçonné d’avoir des liens avec l’EI et pourrait être originaire d’un pays d’Asie centrale, indique le quotidien Hurriyet.

Selon le quotidien, les enquêteurs estiment que l’assaillant pourrait être lié à une cellule qui a commis un triple attentat-suicide à l’aéroport Atatürk d’Istanbul qui a fait 47 morts en juin, imputé à l’EI par les autorités

ANNONCE

L’EI revendique l’attentat

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, l’organisation État Islamique a revendiqué l’attentat du Reina et affirmé qu’il avait été commis par l’un « des soldats du califat ». Une précision qui, selon Wassim Nasr, spécialiste des mouvements jihadistes pour France 24, indique que l’ordre d’attaquer la boîte de nuit avait directement été commandé par l’organisation terroriste et non « inspiré par l’EI ». C’est la première fois que l’EI revendique directement un attentat en Turquie, même si plusieurs attaques contre des cibles touristiques, notamment à Istanbul, lui ont déjà été attribuées par les autorités.

L’organisation État Islamique a accusé la Turquie, pays peuplé majoritairement de musulmans, de s’être alliée aux chrétiens, vraisemblablement en référence à la coalition internationale antijihadiste menée par Washington et dont fait partie Ankara.

La Turquie reste cependant « déterminée » à poursuivre son offensive militaire contre le « terrorisme » dans le nord de la Syrie, a ainsi déclaré lundi Numan Kurtulmus. « L’attentat contre la discothèque Reina « est un message destiné aux opérations extérieures, à commencer par l’opération ‘Bouclier de l’Euphrate’ », a précisé le vice-Premier ministre du gouvernement, au sujet de l’opération engagée par les troupes turques en Syrie contre l’EI et les milices kurdes.

Mais « nous continuerons à mener nos opérations extérieures avec détermination », a-t-il insisté, sans réagir directement à la revendication de l’EI concernant l’attaque d’Istanbul.

afp et reuters

ANNONCE