Forza, ecurie Fass : «Mon combat contre An2000 sera un des meilleurs de la saison»

0
199
ANNONCE

L’OBS – Il est arrivé dans la lutte avec frappe avec le surnom de Forza. Surnom qui témoigne de sa puissance, sa dangerosité, mais surtout sa technicité dans la lutte. Sauf que le pensionnaire de l’écurie Fass, alors promu à un bel avenir, a failli voir ses rêves d’atteindre le sommet partir en l’air. La cause, une vilaine blessure au genou qui le met Ko durant trois ans. Totalement guéri, comme il le dit, Forza entend rattraper le temps perdu. Il lui faudra passer par son prochain adversaire, An2000, qui n’est pas n’importe qui.
Le combat – «Tout combat est difficile. Mais pour la nouvelle trajectoire que doit prendre ma carrière, celui contre An200 sera déterminant. Dans la carrière d’un sportif, il y a toujours un moment pour décoller. Je suis arrivé à ce stade. Je veux franchir un nouveau cap dans ma carrière de lutteur. C’est maintenant ou jamais.»

An2000, un gros calibre – «C’est un vrai champion. Il a d’énormes qualités. C’est un lutteur qui a marqué ses empreintes dans la lutte simple, puis dans la lutte avec frappe. Il a un bon palmarès, un parcours extraordinaire. Il était resté longtemps sans combat, parce qu’il avait un problème d’adversaire, selon lui. Je ne l’avais jamais défié. C’est lui-même qui, a travers les ondes de la Rfm, a dit qu’il souhaiterait m’affronter. J’ai alors accepté de le prendre. An2000 s’est fait un nom en lutte simple face à Forza qui a aussi un passé glorieux en lutte simple avant de se lancer dans la lutte avec frappe. Ça sera tout simplement extraordinaire. Ce sera l’un des meilleurs combats de la saison. Un combat purement technique où la frappe n’aura pas sa place, parce qu’il oppose deux techniciens de la lutte simple.»

Les raisons d’un retard – «Deux raisons expliquent mon retard en lutte avec frappe. D’abord, je n’ai pas eu beaucoup de combats, faute d’adversaires. Je ne fais qu’un combat par an. La deuxième raison de mon retard est liée à une blessure qui m’a éloigné de l’arène pendant trois saisons. C’est énorme pour un lutteur qui prétend arriver au sommet. Cette blessure est arrivée au moment où je décollais. Au moment où beaucoup d’espoirs étaient posés sur moi. Voilà les raisons qui ont retardé ma marche. Mais rien n’est perdu. Dieu merci que ma blessure est totalement guérie et je suis à nouveau sur la bonne voie. D’ici quelques temps, on me verra au sommet.»

ANNONCE

Retour en force – «Les raisons qui me font croire que mon heure a sonné sont multiples. La première est inéluctablement liée à la guérison de mon genou qui m’a longtemps handicapé. C’est avec cette blessure que j’ai enregistré pratiquement toutes mes victoires. Ceux qui venaient à l’entraînement de l’écurie Fass auront certainement constaté que je mettais toujours une genouillère. C’est dans la préparation de mon combat contre Pakala que la blessure s’est aggravée. Cette vilaine blessure est arrivée pendant la préparation du combat de Gris Bordeaux contre Bombardier. Je suis rentré d’un regroupement de l’Equipe nationale un dimanche. Le lundi, je me suis blessé à l’entraînement de l’écurie Fass. Aujourd’hui, je rends grâce à Dieu. Des gens comme Papa Mael Diop, Abass Ndoye, président de l’écurie Fass, Moustapha Guèye…se sont investis à fond pour me soigner. Maintenant, je ne mets plus de genouillère pour m’entraîner. A l’entraînement, je fais le double de ce que je faisais. Je sens une puissance que je n’avais pas auparavant. Si je dois le définir en quelque mots, je dirais : ‘Forza plus’.»

Des promesses – «Que mes inconditionnels m’attendent avec impatience. C’est un nouveau Forza qu’ils verront. Un Forza d’une puissance incommensurable. Je ne sais pas comment le formuler, mais maintenant, je suis devenu un vrai lutteur. Vous savez, il y a une différence entre lutter et être lutteur. On peut lutter pour le simple plaisir ou pour faire du spectacle. Moi, je me suis donné les moyens d’être un lutteur avec l’objectif d’atteindre le sommet dans un court délai. Cela passe forcément par une victoire sur An2000. Je demande une forte mobilisation de la part de mes supporteurs de Fass, Médina, Gueule-Tapée, Bargny, Yène, Sendou, Toubab Dialaw, Kayar, Ngor, Ouakam, Yoff… Le combat est programmé au stade Iba Mar Diop. Je veux une forte mobilisation pour prouver que je dépasse Iba Mar Diop.»

IDRISSA SANE

ANNONCE
PARTAGER
Article précédentGorgui Ndiaye se prononce sur le Bercy de Waly Seck…
Article suivantVidéo. Ce que Pape Cheikh, Boub’s et consorts pensent de …
Web publisher Mail: [email protected]