Ziguinchor : «Rewmi» dénonce une confiscation des cartes d’identité

38

Les camarades d’Idrissa Seck dans le département de Ziguinchor sont en plein pied dans le parrainage qui sera appliqué en vue de la Présidentielle de 2019. Une tournée qui les a conduits dans les communes de Boutoupa-Camaracounda, de Niaguis, de Niassya, d’Enampore et d’Adéane.

«Pour le moment, le parrainage a mal débuté dans le département de Ziguinchor où nous avons pourtant bien occupé le terrain. Et pour cause, nous avons, partout où nous sommes allés, rencontré sur le terrain des populations qui nous ont confié que leurs cartes nationales d’identités biométriques ont été confisquées par des gens du pouvoir en place qui leur offrent en échange de financements», a révélé hier, devant la presse, le plénipotentiaire de «Rewmi» à Ziguinchor, Yankhoba Diatta.

«Nous avons informé nos supérieurs et saisi qui de droit. Mieux, nous lançons une alerte envers les sénégalais détenteurs de la carte d’identité biométrique. Nous attirons également l’attention de nos populations sur la nécessité de préserver jalousement leurs cartes nationales d’identités nationales et de démasquer ces gens du pouvoir qui leur proposent des financements afin de pouvoir accéder à leurs cartes biométriques», a ajouté Yankhoba Diatta.

Sur le parrainage, «je dois vous avouer que nous avons commencé le travail avant que les fiches standards ne nous parviennent et que nous avons atteint les 50% du quota du nombre de parrainage qui nous a été assignés», a indiqué encore le lieutenant du premier magistrat de la ville de Thiès à Ziguinchor. Des «Rewmistes» qui croient par ailleurs que, «le Président Macky Sall utilise le parrainage comme cheval de Troie. C’est une idée machiavélique qu’il a conçu pour truquer les élections présidentielles de 2019 », ont conclu ces «Rewmistes » qui annoncent la venue, dans les prochains jours, de leurs superviseurs dans la capitale sud du pays.

IGFM/ZIGUINCHOR