Abba no stress boude l’émission à cause, audio fuité de Omaro Guèye, Jamra saisit la Cnra

80

Le fait divers, orthographié aussi fait-divers (événements appelés également les chiens écrasés en argot), est, en journalisme, un type d’événement qui n’est classable dans aucune des rubriques qui composent habituellement un média d’actualité (international, national, politique, économie, etc.).

Par conséquent, les faits divers sont regroupés au sein d’une même rubrique, malgré l’absence de lien qui les unisse2. Il s’agit généralement d’événements tragiques, tels que les crimes, les accidents, les larcins énonçables en trois lignes.

En France, la part des faits divers dans le traitement médiatique est en sensible hausse depuis les années 2000. Une enquête de l’Institut National de l’Audiovisuel fait état d’une augmentation de 73 % des faits divers dans les journaux télévisés en l’espace de 10 ans3.

Si leur importance paraît souvent secondaire, les faits divers peuvent parfois avoir une portée plus large. C’est ainsi que l’affaire Paul Voise est régulièrement présentée comme ayant joué un rôle dans le résultat de l’élection présidentielle française de 2002.

Selon certains[Qui ?], les médias accorderaient une trop grande importance à la couverture des faits divers, en raison d’une attirance supposée du public pour ce type d’événements, et du bénéfice qui en découlerait en termes d’audience4.