Boughazelli placé en garde à vue

Affaire des faux billets: Les scellés qui enfoncent Seydina Fall alias Bougazelli et cie

L’enquête se poursuit dans l’affaire des faux billets impliquant l’ancien député, Seydina Fall alias Bougazelly. Des éléments concordants, qui enfoncent les inculpés en l’occurrence le responsable politique de l’Alliance pour la république et ses codétenus, sont versés dans le dossier par les enquêteurs qui ont procédé à l’arrestation de ces derniers. Il s’agit, selon Libération, de 18 scellés, les uns plus explosifs que les autres.

Dans le lot figurent plusieurs passeports dont des passeports diplomatiques trouvés dans les bagages de l’ex parlementaire. Il y a également un pot de poudre noire estampillée « révélateur monétaire universitaire » retrouvé dans un sac de voyage planqué dans la voiture de fonction de celui-ci. Aussi, les gendarmes ont versé dans le dossier une clé USB qui, selon le journal, est une vraie bombe. D’autant qu’elle contient une vidéo de l’ancien député au rond point de Ngor juste avant son interpellation, une première vidéo de l’interpellation en flagrant délit de Bougazelly, une deuxième vidéo de l’arrestation, une troisième vidéo montrant les paquets de billets noirs et une quatrième tournée lors du déballage des colis.

Selon le journal, huit photos complètent cette collection : les liasses de billets en euros saisies sur Bougazelly, les faux billets en dollars saisis sur Mamadou Diop, une première photo du véhicule de l’ancien parlementaire. Le sac de voyage qui servait à transporter les billets noirs a été aussi mis sous scellés de même qu’un échantillon de cordons élastiques servant à l’emballage des billets de banque trouvé toujours dans la voiture de l’ancien parlementaire.

Pour le reste des scellés, il s’agit d’une liasse de 100 billets contrefaits en coupure de 100 euros, d’une liasse de 50 euros contrefaits et d’une liasse de billets noirs prélevés des trois paquets de même types saisis auprès de Bougazelly.

Les enquêteurs ont aussi mis la main sur la somme de 6 millions de francs CFA en bon billets. Selon Libération, dans sa tentative d’acheter les enquêteurs, l’ex député leur avait d’ailleurs proposé de prendre cette somme tout en promettant de leur donner 4 autres millions s’ils acceptaient le deal.

Les gendarmes, informe Libération, ont mis la main sur deux passeports diplomatiques aux noms de ALF et KS. Les autres scelles comprennent le pistolet saisis sur Bougazelly, l’étui, les cartouches ainsi que les billets noirs retrouvés sur Mamadou Diop.

EMEDIA