Archives de catégorie : Cameroun

Attaque armée au Cameroun : Au moins six enfants tués

Au moins six enfants, un garçon et cinq filles, ont été tués et treize autres ont été gravement blessés dans l’attaque d’une école dans le Sud-Ouest anglophone du Cameroun.

Un groupe armé encore non identifié s’est introduit dans l’école « Mother Francisca bilingual academy », dans la ville de Kumba, ce samedi matin, et a ouvert le feu sur les élèves rapporte Rfi.

Le Cameroun (/ka.mə.ʁun/ ou /kam.ʁun/), en forme longue la république du Cameroun (en anglais : Cameroon et Republic of Cameroon), est un pays d’Afrique centrale, situé entre le Nigéria au nord-nord-ouest, le Tchad au nord-nord-est, la République centrafricaine à l’est, la république du Congo au sud-est, le Gabon au sud, la Guinée équatoriale au sud-ouest et le golfe de Guinée au sud-ouest.

Les langues officielles sont le français et l’anglais pour un pays qui compte une multitude de langues locales.

Avant la période coloniale, les habitants ne forment pas un seul groupe homogène et présentent plusieurs formes d’organisations sociales allant de royaumes structurés à des ethnies nomades.

Aux anciens royaumes (Bamoun, Bodjongo, Adamaoua, Garoua) succède au xixe siècle la colonie allemande qui place le Cameroun sous protectorat. À l’issue de la Première Guerre mondiale, le Cameroun est placé sous la tutelle de la Société des Nations et confié à l’administration de la France pour sa partie orientale et du Royaume-Uni pour sa partie occidentale.

L’ancien mandat de l’ONU sous administration française accède à l’indépendance sous l’appellation de république du Cameroun le 1er janvier 1960. Il est rejoint par la Cameroun du Sud (partie du territoire sous administration britannique) en octobre 1961 pour former la république fédérale du Cameroun qui, le 20 mai 1972, est renommée république unie du Cameroun, puis république du Cameroun en 1984.

Comme pour la plupart des États d’Afrique, les frontières actuelles du pays résultent de la colonisation européenne qui a séparé des mêmes ethnies telles que les Fang-Beti qui se trouvent au Cameroun et au Gabon.

Coronavirus: Un Camerounais contaminé en Chine, 300 livrés à eux même

Alors que le coronavirus continue de faire des victimes en Chine, un citoyen camerounais a été contaminé. Si d’autres pays ont organisé le rapatriement de leurs ressortissants, dans la ville de Wuhan, plus de 300 Camerounais restent pris au piège, en appellant à l’assistance de Yaoundé. Des cris de détresse restés jusqu’ici sans réponse.

Le décompte macabre des victimes du coronavirus se poursuit. Parmi elles, un ressortissant camerounais qui a été contaminé en Chine depuis quelques jours. Pavel Daryl Kem Senou, un jeune étudiant de 21 ans inscrit à l’Université de Yangtsé en Chine, est interné dans un l’hôpital de Jengzhou à la suite d’une infection au coronavirus. Il devient ainsi la première victime camerounaise de cette maladie qui affecte pour l’instant plus de 20.000 personnes et a fait plus de 400 morts en Chine, selon le bilan officiel. Contacté par Sputnik, le jeune homme, résidant en Chine depuis deux ans, nous confie que sa «situation est stable».
«Je me sens de mieux en mieux, même si j’ai encore un problème au niveau des poumons. Les médecins s’occupent bien de moi», nous a-t-il précisé.