Connect with us

Hi, what are you looking for?

Afrique

Guinée : Alpha Condé réécrit la Constitution et courrouce son peuple

Le président Alpha Condé a annoncé jeudi qu’il soumettrait aux Guinéens un projet de nouvelle Constitution. L’opposition et une partie de la société civile lui reprochent de vouloir s’en servir pour briguer sa propre succession fin 2020, à l’expiration de son mandat actuel.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vers une passe de trois pour Condé
Le président de la Guinée, Alpha Condé, a annoncé, jeudi soir, qu’il soumettra aux Guinéens un projet de nouvelle Constitution. L’article 40 de ce projet de Constitution stipule que « le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de six ans, renouvelable une fois. » Le mandat présidentiel est actuellement de cinq ans.

Pour le président guinéen, la Constitution de 2010 en vigueur, est un « concentré d’intérêts corporatistes ». Il a donc présenté son initiative comme résultant d’un « débat » en cours sur les « lacunes et incohérences » du texte.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Alpha Condé a affirmé dans son allocution de jeudi soir que le nouveau projet « fera l’objet d’une large vulgarisation avant son adoption par le peuple souverain ».

A 81 ans, Alpha Condé a été élu en 2010 et réélu en 2015. Reste à savoir s’il entend se servir de cette nouvelle Constitution pour briguer sa propre succession fin 2020, à l’expiration de son présent mandat.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Cela ne fait aucun doute pour ses adversaires, à en croire les réactions sur les réseaux sociaux sous le hashtag «amoulanfe» («ça ne passera pas» en langue locale), cri de ralliement des protestataires. L’actuelle Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels.

Au moins 20 civils tués
Alpha Condé s’est une nouvelle fois gardé de dévoiler ses intentions lors de son allocution. Le projet qui lui est prêté de suivre l’exemple de nombre de leaders africains agite la Guinée depuis qu’il a lancé des consultations sur la Constitution en septembre et surtout depuis qu’un collectif de partis et de représentants de la société civile a appelé à faire barrage à une telle entreprise à partir du 14 octobre.Alpha CondéGuinée

Advertisement. Scroll to continue reading.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement