Mali : Attaque à la roquette et voiture piégée : Ce qui s’est passé ce vendredi matin à Tombouctou

Tôt ce vendredi matin, un camp de la Minusma à l’entrée sud de la ville de Tombouctou, près de l’aéroport a été attaqué, a-t-on appris de sources sécuritaires sur place.

Des hommes armés ont attaqué vendredi une base de l’ONU et un poste de contrôle de l’armée malienne a également été visé.

C’est d’abord une roquette qui a atterri sans faire de victimes. Ensuite, une voiture piégée tente de forcer le barrage à l’entrée au niveau d’un petit restaurant que la Minusma avait érigé en camp mixte.

Selon des témoins, de couleur grise, la voiture piégée a percuté le barrage, avant de se renverser et exploser.

Sur place, il nous est revenu que deux soldats guinéens de l’ONU et un civil avaient été tués.

Juste après l’explosion de la voiture piégée, des témoins ont aperçu des hommes en armes échanger des tirs avec les forces maliennes et amies. Ils s’étaient, selon les mêmes sources, infiltrés dans les maisons aux alentours du camp attaqué. Et les tirs ont duré pendant près d’une heure.

“La base attaquée était occupée par les Casques bleus nigériens qui avaient entre-temps déménagé des lieux”, mais il restait sur place quelques soldats nigériens et du matériel appartenant à la Minusma

À l’heure où nous mettons cette information en ligne, la ville de Tombouctou est calme après un véritablement moment de peur ayant obligé les travailleurs à fermer bureaux, banques et services.

Actuellement (10 h 30 GMT), il n’y a pas assez de mouvement, mais on voit que les gens commencent à sortir, assure une source locale.

 

Auteur: Issiaka M Tamboura (maliweb.net) – Seneweb.com