Rwanda: Accusé de viol, l’opposant Christopher Kayumba dénonce une campagne de déstabilisation

228

Alors qu’il a récemment lancé la Plateforme rwandaise pour la démocratie, nouveau parti d’opposition pas encore enregistré auprès des autorités, l’ancien professeur d’université Christopher Kayumba est accusé de tentative de viol et d’agression sexuelle. Entendu par les enquêteurs mardi 23 mars, il dit faire l’objet d’une désinformation visant à salir sa réputation.

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

Selon le Bureau d’enquête rwandais, la plainte a été déposée début mars par une ancienne élève de Christopher Kayumba, pour des faits datant de 2017. Mais c’est dans la presse et sur Twitter que l’affaire éclate, peu après l’annonce de la création du nouveau parti d’opposition de l’ancien professeur.

Christopher Kayumba dénonce de fausses accusations et une propagande visant à salir sa réputation.

Lire la suite sur RFI