Au Gabon, les militaires qui se sont emparés de la radio nationale, lundi matin, ont été arrêtés. C’est une annonce faite par le ministre de la Communication Guy-Bertrand Mapangou, porte-parole du gouvernement qui a assuré que la situation est sous contrôle et l’ordre sera complètement rétabli dans deux ou trois heures.

Trois heures après, « les mutins ont été arrêtés par les unités du GIGN« , a-t-on appris. Joint par Rfi, l’ambassadeur du Gabon à Paris confirme l’arrestation et précise que l’assaut a été donné à la maison de la radio.

A noter qu’au Gabon, des militaires se sont emparés de la radio nationale lundi matin. Pour cause, ils dénoncent le message du président Ali Bongo Ondimba retransmis le 31 dernier depuis le Maroc, où il est en convalescence après avoir subi un accident vasculaire cérébral. Les mutins disent vouloir mettre en place « un Conseil national de restauration ».

GALSEN221 TV