07 Photos: Fiançailles de Ji : voici Felicia Sylla sa ravissante fiancée

49

Les fiançailles sont, pour un couple, une déclaration d’intention de mariage. Le terme de fiançailles désigne le jour de cette déclaration, ainsi que le temps qui sépare ledit jour de celui du mariage. Ce n’est pas nécessairement un acte religieux. Une bague de fiançailles matérialise parfois cette décision.

Il n’existe pas de cérémonie officielle pour se fiancer. On peut choisir de le faire en privé ou seulement en présence de sa famille. Les fiancés peuvent, s’ils le désirent, faire bénir la bague lors d’une messe ou organiser une petite cérémonie religieuse pour cette bénédiction.

L’importance du fiançailles ! Le fiançailles c’est la période où deux personnes ( un homme et une femme) se déclarent l’amour et expriment leur désir sincere de se marier ! Dieu veut que vous preniez de décision lucide et que vous ayez un bon mariage réussi ! …

Les fiançailles, premier pas vers le mariage, inaugurent le temps du discernement en vue du mariage que les nouveaux fiancés commencent une préparation au mariage catholique.

Les fiançailles ne sont pas une étape de mariage, donc pas obligatoires, car ce qui constitue le mariage est le seul échange des consentements au cours de la célébration du mariage4.

Pour éviter une assimilation au mariage, l’Église déconseille d’inclure les fiançailles non pas dans le déroulement d’une messe mais à la fin de la messe, pendant un office particulier ou dans une communauté paroissiale. Leur célébration ne nécessite pas la présence d’un prêtre5.

La participation de la famille des fiancés n’est pas obligatoire.

Lors du temps des fiançailles, plusieurs objectifs peuvent être poursuivis comme le discernement, la maturation du sentiment amoureux, le détachement progressif de la famille ainsi que plusieurs enjeux spirituels6.

Les fiançailles ne sont pas, comme le mariage, indissolubles. On peut se fiancer autant de fois qu’on veut et tant qu’on a pas encore discerné, elles peuvent se prolonger sans limite de temps.

Toutefois, les fiançailles étaient jadis une pieuse coutume considérée comme pré-contractuelle du mariage. Ainsi, pour obtenir l’annulation de cet engagement, il était nécessaire d’en justifier auprès de l’officialité du diocèse.

Les fiançailles devaient donc être une période d’observation dans l’abstinence.