2ème jour d’interrogatoire du faux prophète: « Je dois soigner le coronavirus avec cette lumière laissée

773

Habib Diabang n’a pas encore vidé son sac. Au deuxième jour de son interrogatoire, le chef des illuminés qui voulaient faire le tawaf à la grande mosquée de Touba ne démord pas de son statut de sauveur de l’humanité.

A l’en croire, il a jeté à la face des enquêteurs ceci: « Khadim Rassoul nous a laissé une lumière au niveau de la grande mosquée de Touba. Nous sommes là, pour nous en procurer, en vue de sauver l’humanité », a-t-il dit.

Il révèle qu’il doit même soigner le coronavirus avec cette lumière ». Loin de se démonter, Habib Diabang confie: « même Khadimou Rassoul parlait de notre magistère à travers l’un de ses livres (xassidas) ».

Fils d’une haute autorité du sport et transporteur au Port autonome de Dakar, le faux prophète Issa lâche: « j’ai le premier remède contre le coronavirus », fait savoir Source A