Connect with us

Hi, what are you looking for?

Buzz

«Ce que j’ai dit et que je dirais d’ici 50 ans, c’est par ta grâce (Youssou Ndour) que Ngoné est devenue Pca

Après sa sortie au vitriol contre le clan Ndour, Thione Seck ne se voit pas destinataire des piques lancées par Youssou Ndour et son fils Birane le 31 décembre dernier. Hier lundi, sur sa chaine YouTube, il a invité le patron du Super Etoile à éviter de tomber dans le piège de ceux qui ne cherchent qu’à les mettre en mal pour qu’ils se cognent. Toutefois, il a rappelé que personne ne pourra l’empêcher de parler de la Sodav et, pour lui, parler de la Sodav, c’est aussi parler de Ngoné Ndour qui en est la Pca. Il réitère aussi sa conviction que cette dernière a été nommée Pca «par la grâce» de son frère.

Dans une émission sur sa chaine YouTube Ballagotv, Thione Seck, recevant des détracteurs de la Sodav, leur avait apporté son soutien, soutenant par la même occasion que les proches de Youssou Ndour (Ngoné Ndour Pca Sodav, Adja Sy Pca Grand Théâtre, Abdoulaye Racine Senghor, Pca Musée des civilisations noires) s’étaient taillé la part du lion dans la gestion des structures relevant de la culture. Une sortie au vitriol qui a été à la base d’une réaction de Youssou Ndour et de son fils Birane. Profitant de sa soirée de fin d’année à la Tfm, le roi du mbalax avait martelé : «je suis engagé depuis longtemps dans la politique. Macky Sall est mon mentor. Personne ne peut me dribbler. Je suis un homme d’Etat. Je ne réponds pas à des ‘’Bodio Bodio“». Quant à son fils Birane, sur Rfm, il avait chanté le mérite de son père qui a tout donné pour le Sénégal et qui ne mettrait pas un proche à un poste juste par compassion.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Thione à You : «De grâce, ne suis pas ces gens qui ne guettent qu’un différend entre nous»

Lundi, sur sa chaine YouTube, le leader du Raam Daan a évoqué le sujet, parce que l’opinion pense que Youssou Ndour et son fils s’adressaient indirectement à lui. «On m’a dit Youssou Ndour a parlé, Birane a parlé…Youssou a parlé sans citer Thione Seck. Son fils a parlé sans citer Thione Seck. Je ne peux pas croire que c’est à moi qu’ils parlaient. Je ne vais pas tomber dans ce piège», a réagi le père de Wally Seck. Qui invite son collègue à ne pas se faire prendre lui aussi. «De grâce, ne suis pas ces gens qui ne guettent qu’un différend entre nous ; qui ne veulent que nous mettre en mal et qu’on se cogne. Le plus curieux dans cette histoire est que parmi tous les artistes du pays, ce n‘est que toi et moi qu’on tente d’opposer ; et pourtant, depuis lors, on n’a pas de problème», dit-il. Et de raconter : «j’ai entendu Youssou une fois dire : ‘’ce qui me plait en Grand Thione, il te dit directement tout ce qu’il veut te dire. Il n’attend pas que tu lui tournes le dos pour parler de toi’’».

«Ce que j’ai dit et que je dirais d’ici 50 ans, c’est par ta (Youssou Ndour) grâce que Ngoné est devenue Pca de la Sodav»

Advertisement. Scroll to continue reading.

Réaffirmant qu’il a «beaucoup de respect et de considération» pour Youssou Ndour, parce que ce dernier en a autant pour lui, Thione Seck ne démord pas cependant dans ses prises de position par rapport à la Sodav. «Moi je dis les choses telles qu’elles sont. Personne ne peut empêcher qu’on parle du dossier de la Sodav. Parce que c’est une affaire de responsabilités. (…). Il faut qu’on parle de la Sodav. Et qui parle de Sodav parle forcément de Ngoné Ndour, pace que c’est elle qui est à la tête (Pca). Ce que j’ai dit et que je dirais d’ici 50 ans, c’est par ta (Youssou Ndour) grâce que Ngoné et devenue Pca de la Sodav. C’est ma conviction», dit Thione. A propos de la situation au sein de la Société de gestion des droits d’auteurs et des droits voisins, le leader du Raam Daan note que «les problèmes sont là» et ont, entre autres, pour noms : la commission de surveillance permanente, l’affaire de carte de membre et une affaire de marché de confection de cartes de membre. «C’est Aladji Man qui devait confectionner les cartes. Et on lui aurait donné une machine achetée à 10 millions, alors que la machine coûte un peu plus de 500.000 F Cfa. Je ne sais rien des tenants et aboutissants de cette histoire. C’est pourquoi j’interpelle et je pose des questions. Je n’indexe personne ; je n’accuse personne…», explique-t-il.

Mbaye THIANDOUM

IDRISSA DIOP
«Si la Sodav avait fait correctement son travail, les artistes ne connaitraient pas cette situation de souffrance»

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ayant pris part à l’émission de Thione Seck, Idrissa Diop est d’abord revenu sur l’information relative à la machine de fabrique de cartes. Et c’est pour affirmer qu’on les a informés, eux aussi, que «la machine a été facturée 10 millions, alors qu’elle coûte 1300 euros». Mais il ne doute pas, du moins pour le moment, de l’intégrité du responsable de ce projet de confection de cartes, même s’il réclame une démarche inclusive. «Aladji Man est quelqu’un de bien. C’est notre fils. Mais il est dans une société, la Sodav qui nous appartient à nous tous. Et quand tu es dans une société qui appartient à tous les acteurs culturels, il faut que tout le monde s’asseye autour d’une table pour en parler, discuter des failles…». Idrissa Diop a aussi fustigé l’organisation de séminaires de formation, dont il aimerait bien constater les résultats sur les participants. «Ils dépensent énormément d’argent dans les séminaires de formation. Et j’aimerais qu’un jour ils nous mettent face à face avec ces musiciens formés, pour voir en quoi on les a formés. Si c’est en musique, en mécanique, en menuiserie ou autre… car si c’est en musique, personne n’est encore meilleur que nous». Fort de tout cela, il affirme : «si la Sodav avait fait correctement son travail, les artistes ne connaitraient pas cette situation de souffrance. C’est incroyable». Et à propos de Youssou Ndour, il reprend les propos de Mbaye Babou du groupe Xalam, qui l’a appelé directement au cours de l’émission. «Il a parlé de Youssou Ndour. Il a dit quelque chose d’important. «Si Youssou Ndour est un artiste musicien, il doit savoir ce que vivent les artistes. Ils souffrent beaucoup».
M T

LES ECHOS

jotaay.net/

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Sénégal

Sunubuzz – Ce que cette femme fait devant son mari a fait le tour du net. Regardez le couple filmé par leur proches. Cet...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Advertisement