Dakar : un repère de voitures de luxe abandonnées

Les Sénégalais se souviennent encore de ces histoires de trafic international de véhicules de luxe volés qui ont défrayé la chronique et voir Interpol et le FBI débarquer à Dakar.
Autre chose plus intrigante, cette fois ci, le nombre de voitures de luxe abandonnées à Dakar soit dans les garages ou tout simplement dans la rue.

On ne compte plus dans Dakar le nombre de véhicules abandonnés chez le garagiste par leurs propriétaires qui les avaient déposé soit pour une petite panne, soit pour une petite vérification, soit pour qu’il le revende. Ces véhicules de luxe deviennent au fil du temps de véritables épaves encombrantes et dangereux pour la sécurité des citoyens.

Entre maisons de luxe, immeubles, taudis et cabanes on trouve toujours des véhicules de luxe à tous les coins des rues de Dakar. Ces voitures de luxe arrivent, toutes par voie maritime dans des containers, par la route ou rarement par voie aérienne pour une remise en circulation à Dakar au Sénégal.
Les photos prises par Dakarecho.com montrent des épaves coûteuses abandonnées dans quasiment tous les coins de quartier à Dakar, des modèles de luxe dont leur propriétaire se sont tout simplement débarrassés … en les laissant là par manque de moyens le plus souvent. Un comble.

L’abandon de véhicules de type BMW, Mercedes, Porsche, Range Rover et autres Toyota V12 BMW X5, X6 et Audi A6 (d’une valeur allant de plus de 25.000.000 FCFA à plus de 50.000.000 FCFA) ne serait qu’une anecdote de plus dans ce petit pays de 14 millions d’habitants qui comptent parmi les plus voraces en termes d’empreinte écologique et où la pollution et les embouteillages ont atteint récemment un seuil critique.

Une bonne partie de ces voitures abandonnées côte à côte sous un soleil de plomb l’ont été par des personnes incapables de payer un nouveau moteur suite à une panne ou faire face à des charges quotidiennes et ont préféré abandonné leur voiture plutôt que de continuer à investir dans un gouffre financier sans fin.
Il y a également une autre explication donnée par les garagistes, « une bonne partie de ces voitures abandonnées dans la rue ou dans les garages sont volées en Europe et leurs propriétaires ont peur de les conduire sous peine d’être arrêtées par les forces de l’ordre »

Personne n’a voulu raconter sa mésaventure à notre reporter, mais le sentiment le mieux partagé par les voisins et les garagistes, est que souvent « Ils ont eu un coup, il ont acheté un véhicule de luxe, leur train de vie a baissé et ils n’avaient plus les moyens d’entretenir leur véhicule, donc ils l’ont abandonné ici, car ne pouvant le vendre en l’état »

Ou ce monsieur qui explique sa mésaventure: « j’avais des problèmes de moteur avec ma BMW X5 et les mécaniciens m’ont dit qu’il fallait changer de moteur. Dès lors j’ai commandé un moteur en Allemagne et à son arrivée le moteur n’était pas adapté au mien. Tout ceci m’a coûté trop cher et je n’ai plus les moyens de la réparer et personne ne veut acheter un véhicule qui ne marche pas. »

Que peut faire la municipalité ?

Le maire de la commune à la possibilité de faire enlever un véhicule abandonné sur la voie publique depuis plusieurs mois, mais peu de maires utilisent cette possibilité par manque de moyens ou de soutien de l’état.
Le code de la route stipule pourtant que « L’enlèvement des véhicules abandonnés sur un stationnement public est « une nécessité pour préserver le cadre de vie des riverains et les prémunir d’éventuels risques de pollution » Ces véhicules peuvent être immobilisés, mis en fourrière, retirés de la circulation et, le cas échéant, aliénés ou livrés à la destruction. » Ce sera notamment le cas lors d’un stationnement abusif.

Immerger les voitures au large
Une autre idée et non des moindres, c’est d’immerger ces voitures au larges des côtes sénégalaises victimes de la surpêche et en faire des sanctuaires marins pour les espèces en reproduction loin des prédateurs.
Une fois qu’elles sont partiellement vidées de leurs produits corrosifs et polluants, ces « voitures carcasses » peuvent être immergées au large des côtes sénégalaises.

Ce projet écologique pourra créer des récifs artificiels dans des zones sablonneuses afin d’attirer les poissons en quête d’abris et, ainsi, favoriser le développement de l’écosystème comme le font les Etats Unis avec les vieilles rames de métro ou les chars de l’Us Army, mais ceci n’est pas sans risque pour l’environnement avec le temps.

Auteur: dakarecho – DakarEcho