De retour au Sénégal, Diary Sow brise le silence pour la première fois : “Je ne suis plus”

55629

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page officielle.
Ce, pour publier le trailer de son nouveau livre intitulé “Et les masques tombent”.
Sur le réseau social, la jeune romancière dévoile la quintessence du bouquin. Il s’agit d’une histoire d’amour entre une domestique et le fils de sa patronne. Une idylle qui se déroule entre Dakar, Saint-Louis et Paris. Elle met en scène Karim et Allyn, deux jeunes issus de milieux différents mais que l’amour réunit. Malheureusement, l’ambition démesurée d’Allyn met leur relation à rude épreuve. Car au fil de la trame du livre, Allyn dévoile sa partie sombre. “La campagnarde qui avait séduit Karim est devenue une sirène des podiums parisiens” et se fait désormais appeler Eryn Joly, écrit Diary Sow.

Qui sont Diary, Allyn et Eryn?
Sur Instagram, la question qui revient en commentaires c’est “quel est le lien ou la différence entre Diary, Allyn et Eryn”. En effet, suite à sa disparition, certains avaient estimé que le personnage d’Allyn n’est personne d’autre que Diary Sow. Comme pour maintenir le doute, Diary dévoile les caractéristiques d’Allyn et d’Eryn dans un langage clair-obscur.
Eryn, la rebelle
“Eryn est un personnage que j’incarne le jour, parfois la nuit, un déguisement que j’entretiens soigneusement à force de mensonges, de simulacres et de non-dits”, révèle Diary Sow.
Elle continue: “qui suis-Je réellement? Je ne le sais plus aujourd’hui qu’hier. Je suis toujours pour moi-même, un monde mystérieux et insondable. De nouveau seule livrée à moi-même, n’ayant de famille, d’ami que moi-même. Si j’ai eu besoin d’un costume, ce n’est pas parce que mon âme n’est pas pure, elle ne l’est pas moins que les vôtres, et au risque de vous décevoir, la douleur ne l’a pas avilie. Ce n’est parce que je suis damnée, pas davantage pour épargner votre sensibilité, encore moins pour dissimuler ma part de noirceur.
J’entrevois la fin des ténèbres”.
Elle ajoute pour terminer : “quelle qu’en soit l’issue, je serai prête. Même au plus sombre de l’épreuve, nul ne connaîtra mon talon d’Achille. Peu importe mes tourments, mes défaites, je renaîtrai de mes cendres, tel le phénix. Et alors, mon cœur cessera à jamais d’avoir froid”.
Allyn n’existe plus !