Connect with us

Hi, what are you looking for?

Buzz

« Les Sénégalaises capables de vendre leur corps pour un iPhone » : L’OBS lynché sur les réseaux sociaux

« Les Sénégalaises capables de vendre leur corps pour un iPhone », c’est le titre d’un article paru à la page 10 du journal « L’OBServateur ». Dans sa livraison de ce 1er octobre, le quotidien n’est pas tendre avec certaines femmes qui sont présentées comme des matérialistes prêtes à tout pour posséder ce téléphone. Un article qui n’a pas plu aux internautes sénégalais. De nombreuses femmes et défenseurs des droits de la femme se sont insurgés contre ces écrits.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Partie de plaisir contre iPhone 8

« J’ai une amie qui a vendu son corps en échange d’un iPhone 8 », témoigne une jeune fille nommée Alima dans les colonnes du journal. Selon elle, cette amie « a couché avec un mec qui est un ami à moi. La fille avait besoin d’un iPhone 8, et lui de passer du bon temps. Ils ont trouvé un compromis et la fille s’est vendue à lui pour un iPhone 8 ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

De son côté, Thierno Kandji, raconte dans L’OBServateur avoir perdu son amoureuse à cause d’un iPhone 7. D’après lui, après 3 années de relation, sa fiancée l’a quitté car il était dans l’incapacité de lui offrir le téléphone qu’elle désirait. « Une matérialiste », dit-il, qui d’ailleurs n’a pas hésité à le recontacter lorsqu’il s’est affiché sur les réseaux sociaux muni du dernier iPhone 11.

« L’OBS nous traite de p… et ça passe »…

Advertisement. Scroll to continue reading.

Sur les réseaux sociaux, les réactions n’ont pas tardé. L’humoriste Mame Balla Mbow est catégorique « de la même manière que les filles s’adonnent à la prostitution pour un iPhone, des hommes embrassent l’homosexualité ou le gigolisme ».

Même son de cloche chez la blogueuse Jaly Badiane. « Les hommes se prostituent plus que les femmes », écrit-elle sur facebook. Elle estime que cet article de L’OBServateur est « pleins de stéréotypes et de préjugés ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans le groupe de femmes, « Femmes chics », le coup de gueule est passé par l’administratrice Mariama Kébé. Elle écrit « Donc nous femmes sénégalaises n’avons aucun amour propre pour notre corps, notre réputation et notre futur? C’est vraiment désolant ».

Quant à la politicienne Aida Niang, elle n’y est pas allée de main morte. D’après elle, L’OBS, a tout simplement traité les femmes sénégalaises « de putes ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement