Ngoné Ndour : « Si d’ici un an, je ne fais pas de résultat, qu’on me vire ! »

PUBLICITÉ

La toute nouvelle présidente de la Sénégalaise du droit d’auteur et du droit voisin (Sodav) semble maîtriser son sujet. Aux sceptiques et aux détracteurs qui croient que son frère de ministre conseiller est derrière, elle assure qu’il n’en est rien. Ngoné Ndour est tellement sûre de ses capacités qu’elle réclame, dans l’entretien qu’elle a accordé à EnQuête, qu’on la vire si elle n’obtient pas de résultat au bout d’un an.

Sur la genèse de sa candidature, Mme Ndour renseigne : « Je m’étais déjà présentée à cette élection lors du premier vote et j’ai été battue par la réalisatrice Angèle Diabang. J’étais positionnée deuxième. Je suis le processus de mise en place de cette société depuis très très longtemps. Je suis là-dessus avec d’autres personnes depuis plus de 17 ans.

Vu l’expérience que j’ai aussi dans les métiers de la musique et de la production, j’ai tenu à présenter ma candidature ». La sœur de Youssou Ndour est convaincue de pouvoir apporter à la boite du dynamisme et de la modernité. Ce, en s’appuyant sur le numérique qui est devenu aujourd’hui grâce à internet incontournable.

A ceux qui voient dans cette élection un coup de pouce du roi du mbalax, Ngoné Ndour rétorque : « Pour moi, ce n’est pas un débat. Parce que tout simplement cette société appartient aux artistes. Donc naturellement, ce sont les artistes qui vont la diriger ».

« Pourquoi mon cas pose problème ? C’est très difficile quand même. Jugeons les gens par rapport aux résultats. Même ceux qui considèrent qu’il y a derrière la main de Youssou Ndour reconnaissent quand même que je sais de quoi je parle dans cette histoire de droits d’auteur, etc. », a-t-elle dit indiquant que c’est bien après que son frère a appris son élection.

Poursuivant, la productrice dira : « Les gens objectifs et sincères ne voient pas la main de Youssou derrière. Je sais où je veux aller. Personne ne peut me déstabiliser parce que je crois en moi. Je sais que j’ai du talent et je vais le donner entièrement à cette entreprise. Je ferai de mon mieux pour la faire aller de l’avant . Si d’ici un an, je ne fais pas de résultat, qu’on me vire et qu’on choisisse quelqu’un d’autre ! C’est aussi simple que ça ».

Sanslimitesn.com

PUBLICITÉ