Polémique sur sa Dot de 30 millions, Daba Ndiaye et sa meilleure ami Fate Bousso brisent le silence

90

Une dot désigne dans le langage courant l’apport de biens par une des familles, ou par le fiancé, au patrimoine de l’autre, ou du nouveau ménage ; elle accompagne le mariage dans de nombreuses cultures1. Il peut s’agir de biens dont la femme ou le mari sont dotés par leurs familles, mais aussi d’un don entre époux.

L’anthropologie sociale distingue plusieurs sortes de prestations matrimoniales :

la dot de mariage, apportée par la famille de l’épouse à celle-ci ou au ménage ;
le prix de la fiancée apporté par le mari ou sa famille à la famille de son épouse ;
le douaire apporté par le mari à son épouse.
Parmi ces prestations, le prix de la fiancée est bien particulier car il n’entre pas dans le patrimoine du nouveau ménage. Cette prestation peut être pré- ou post-matrimoniale. Toutefois, en Afrique subsaharienne, on utilise dans le langage courant le terme « dot » pour désigner également cette forme de compensation offerte par le futur époux à la famille de son épouse2.

Plus généralement, la dot désigne l’apport qu’une personne en âge de se marier verse à une communauté de biens (dot monastique, dot ecclésiastique).