Sur les traces du « prédateur » s*xuel arrêté en partance pour Dakar, voici les contacts de Jean Luc Brunel

1891

Le nom de Dakar, la capitale sénégalaise est devenu viral cette fin de semaine dans les médias internationaux. En cause ? L’arrestation de Jean Luc Brunel, accusé de prédation sexuelle, harcèlement et pédophilie au profit du milliardaire Américain David Stein, mort en prison à New York en août 2019.

Jean Luc Brunel a donc été arrêté en partance pour Dakar où il devait passer les fêtes de fin d’année, informe le parquet de Paris qui l’a écroué suite à une mise en examen.

Se pose alors la question : Pourquoi la simple évocation de la capitale sénégalaise, une destination comme toute autre devient-elle intéressante dans cette affaire ?

D’abord c’est à cause des faits reprochés : Trafic international et traite d’êtres humains font partie des chefs d’accusation retenus à son encontre.

Sur les traces de Jean Luc Brunel pour démêler le vrai du faux, Dakaractu est en mesure, en attendant d’autres développements à venir, de signaler que Jean Luc Brunel avait bel et bien ses habitudes à Dakar.

La capitale Sénégalaise fait partie de ses destinations préférées d’autant qu’il y compte des amitiés (et autres relations?) très solides.

À preuve, Monsieur Brunel était non seulement présent à la pose de la première pierre du Stade du Sénégal de Diamniadio, cérémonie présidée par le Chef de l’État, mais en plus il figurait en bonne place dans la tribune officielle. D’où la question de savoir quelles connections disposerait-il avec le monde du sport, ou celui de la construction pour prétendre se faire inviter à la tribune officielle d’un événement du genre ?

Jean Luc Brunel était-il à Diamniadio en tant qu’acteur du sport, ou simplement en repérage pour ses agences de management de mannequins ?
Qui a fait inviter et installer à la tribune officielle, celui qui n’est ni du monde sportif, ni connu du monde des BTP ?
Nous y reviendrons…