Connect with us

Hi, what are you looking for?

Buzz

Top 10 des filles les plus belles sénégalaises des Séries en vogue

Les petits pagnes tricotés, les perles, l’encens, tout cela fait partie de l’arsenal de séduction. Mais une femme “djongué”, sachant gérer son mari, c’est encore plus que cela !La femme sénégalaise (dans certaines ethnies) est une grande séductrice. C’est tout un art chez elle; on dit alors qu’elle est « djongué » c’est-à-dire être en mesure de dompter son homme, de le cajoler de telle sorte qu’il n’ait pas envie de traîner en revenant du boulot.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Si beaucoup de sujets restent encore tabous au Sénégal, l’art de séduire, de gérer son mari n’en est pas un. Les tantes, quand une fille est en âge de se marier, s’arrangent toujours pour se retrouver avec elle dans l’intimité de la chambre afin de lui présenter cet arsenal de séduction. Cela va des béthios (petits pagnes tricotés à la main qui dévoilent la nudité de la femme), des bin bin de toutes les couleurs (perles dont le tintement, quand la femme se promène dans la chambre, suscite le désir du mari) mais aussi du thiouraye (encens traditionnel très envoûtant).

Une femme « djongué » est aussi celle qui maîtrise le jeu de la séduction.

Elle doit nécessairement connaître toutes les astuces en plus de savoir s’exprimer doucement et avec une certaine sensualité.

Un homme nous explique que ce sont les préambules qui aiguisent son appétit sexuel. « Je suis tellement comblé quand, dès ma descente de voiture en revenant du boulot, je sens ce parfum de thiouraye qui envoûte la maison, ça me laisse penser qu’aujourd’hui la soirée sera spéciale et j’avoue que ma femme est très djongué. Dès que j’arrive à la maison, elle m’appelle par mon surnom favori, discute un peu avec moi du boulot, ensuite elle trempe mes pieds dans une bassine d’eau, elle les masse; je suis détendu après ce moment d’intimité avec elle. Je ne pense même pas aller voir ailleurs ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

D’aveux en aveux, il nous raconte une anecdote très amusante: « Un jour, ma femme et ma mère étaient en train de se disputer dans la cour. J’avais pris partie pour ma maman. Ma femme n’a rien dit. La nuit venue, elle va prendre son bain, elle se parfume délicatement, ensuite elle essaye ses petits pagnes que j’adore, les tintements des perles qu’elle a mis autour de ses reins m’excitent déjà. Comble de tout, elle fait son petit défilé juste pour mettre mon encens favori qu’elle appelle bouges pas mon chou. J’étais aux anges, et c’est à ce moment qu’elle me demande pourquoi j’étais du côté de ma mère dans la dispute. Et moi de m’entendre lui répondre: viens te coucher, demain je vais bien lui faire comprendre qu’il faut qu’elle cesse de t’importuner ».

C’est cela, la femme sénégalaise djongué. Alors je vous pose la question: qui décide, dans la chambre conjugale?

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Sénégal

Sunubuzz – Ce que cette femme fait devant son mari a fait le tour du net. Regardez le couple filmé par leur proches. Cet...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Advertisement