Connect with us

Hi, what are you looking for?

Buzz

Une députée Modem propose le versement des allocations dès le premier enfant

Une députée MoDem propose des allocations dès le premier enfant — skalekar1992 / Pixabay

Fin 2019, une majorité de Français se disait favorable à un versement des allocations familiales dès le premier enfant. C’est la proposition formulée par la députée  Modem Nathalie Elimas : accorder des allocations familiales dès le premier  enfant, une part fiscale supplémentaire dès le deuxième et augmenter le plafond du quotient familial, voilà en condensé ce que contient un rapport parlementaire rendu public vendredi.

Dans ce rapport rédigé au nom d’une mission parlementaire sur « l’adaptation de la politique familiale française aux défis de la société du XXIe siècle », la députée (Modem) Nathalie Elimas propose d’instaurer une « universalité pleine et entière » des allocations familiales.

Advertisement. Scroll to continue reading.

85 euros par mois

Cela suppose, selon elle, de les accorder dès le premier enfant – et non pas à partir du deuxième comme aujourd’hui – et de supprimer la condition de ressources qui depuis 2015 réduit le montant des allocations accordées aux ménages les plus aisés.

Ainsi modifiées, les allocations pourraient être de 85 euros par mois pour le premier enfant, 160 euros pour le deuxième et 250 euros pour le troisième, suggère l’élue centriste. L’octroi des « allocs » dès le premier enfant coûterait 2,5 milliards d’euros par an, et la suppression de la condition de ressources 750 millions, a-t-elle calculé.

Une mise en place progressive

Nathalie Elimas prône également de relever le plafond du quotient familial – ce dispositif qui permet aux parents de réduire leur impôt sur le revenu en fonction de leur nombre d’enfants – à 1.800 euros par demi-part, contre 1.567 aujourd’hui. Une mesure dont le coût est évalué à 550 millions d’euros.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Toutes ces mesures ne peuvent pas forcément être mises en place en même temps, mais nous demandons un plan et une trajectoire, en vue d’une mise en place progressive », a expliqué la députée, dont le rapport doit être formellement approuvé mardi par la mission d’information.

Un précédent rapport polémique

Une telle réforme serait en cohérence avec l’évolution de la société car « les familles françaises ne sont plus les mêmes » qu’en 1945, quand avaient été élaborées les grandes lignes de la politique familiale actuelle, observe Nathalie Elimas. Le nombre d’enfants par famille a nettement diminué, et désormais la « majorité écrasante » des foyers ont « un ou deux enfants au maximum », note-t-elle.

Un précédent rapport parlementaire sur la politique familiale, en mars 2018, avait provoqué d’importants remous : le député LREM Guillaume Chiche avait alors déjà suggéré de verser des « allocs » dès le premier enfant, mais il proposait lui, en contrepartie, de supprimer le quotient familial.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Son idée, dont il vantait les « effets redistributifs majeurs », avait subi une volée de critiques. Son corapporteur, le député (LR) Gilles Lurton, s’en était désolidarisé, si bien que le rapport n’avait jamais été adopté. Le gouvernement, de son côté, avait écarté toute modification du quotient familial.

0 partage

20Minutes

L’article Une députée Modem propose le versement des allocations dès le premier enfant est apparu en premier sur Snap221.info.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Sénégal

Sunubuzz – Ce que cette femme fait devant son mari a fait le tour du net. Regardez le couple filmé par leur proches. Cet...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Advertisement