Une victime du camp de redressement de KARA : “Ces 16 personnes sont mortes devant moi”

3985

Le feuilleton de la descente musclée des éléments de la Section de Recherches de la gendarmerie dans les centres de redressement de “Kara sécurité” installés dans la banlieue dakaroise est loin de connaitre son épilogue.

Dans un communiqué, la Section de recherches de la gendarmerie stipule avoir démantelé des lieux où des centaines d’individus âgés de 17 à 42 ans, placés sous haute surveillance et victimes de séquestration, de maltraitance, voire de torture.