C’est devenu une mode. Beaucoup de jeunes filles célibataires, de plus en plus les femmes mariées et spécialisées dans la collection d’hommes, s’adonnent à ce phénomène de ”mbaraane ou prostitution déguisée” qui est devenu un gagne-pain.

Iran Ndao n’a pas du tout été tendre avec ces filles. Lors de son Gamou qui a eu lieu à Thiès, le prêcheur qui a évoqué la fille cadette du prophète, Fatima, a clairement indique qu’il n’y rien de plus indigne que de se vendre surtout pour une fille.