Archives de catégorie : Santé

Dengue à Touba : le message du ministre Abdoulaye Diouf Sarr aux populations

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a exhorté mardi les populations de Touba et les futurs pèlerins du Magal à faire preuve de vigilance et à s’impliquer dans lutte contre la dengue. Huit (8) cas ont été découverts dans la ville sainte de Touba, à quelques jours du Grand Magal.

“Il faut absolument le dire et demander aux populations de manière générale d’être vigilantes et de participer avec le ministère de la Santé dans cette offensive contre la dengue”, a-t-il déclaré après avoir inspecté le dispositif sanitaire mis en place dans la capitale du mouridisme, en prévision du Grand Magal de Touba prévu le 28 octobre prochain.

Le ministre de la Santé s’est dit satisfait des dispositions prises en vue de ce grand événement religieux qui commémore le départ en exil au Gabon du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.
Il a souligné qu’un accent particulier sera accordé à la prévention et à la surveillance qui ont permis d’identifier des cas de dengue à Fatick.

Le ministre de la Santé a mis à profit cette visite à Touba pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de l’hôpital de la ville qui sera doté de 300 lits avec toutes les spécialités.

Avec Leral

Vidéo – Zoom sur l’hymenoplastie ou « défarate ndaw » : une pratique bien réelle au Sénégal

GALSEN221 – Ces dernières années, les filles ont pris pour habitude de ne plus faire attention à leur virginité, se laissant aller aux plaisirs de la chair avant le mariage. Pour ne pas être jugés au moment de se marier, elles ont, selon les informations reçues, souvent recourt à l’hymenoplastie ou « défarate ndaw ». Comprenez par là qu’elles font en sorte de « redevenir » vierge. Pour faire la lumière sur ce phénomène, nos confrères de Pikini sont allés à la rencontre du Dr Daouda Ciss, gynécologue et obstétricien, qui tente de répondre aux nombreuses questions que se posent les sénégalais à ce sujet.

Reubeuss : les résultats de l’opération au genou d’Assane Diouf dévoilés

Assane Diouf devait être jugé bientôt mais avant ce jugement tant attendu, il a été opéré du genou, rapporte Les Echos. Il s’était blessé à la suite d’une altercation avec un garde pénitentiaire.

Le journal ajoute que Diouf, après la réussite de son passage sur le billard, devra bénéficier de séances de massages tous les mardis pour sa rééducation.

Sur les causes de l’altercation avec les gardes, l’avocat d’Assane Diouf, Me El Hadji Diouf, soutenait que son client voulait parler à Cheikh Mbacké Gadiaga, mais qu’« il en était empêché par les gardes pénitentiaires qui l’ont forcé à rentrer dans sa chambre et l’ont brutalisé ».

Avec Senego

Vidéo Sama santé : « tout ce qu’il faut savoir sur l’AVC »

IGFM- L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une attaque spontanée qui survient à la suite de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau sanguin et qui provoque la mort des cellules nerveuses qui sont privés d’oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions.

C’est une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau.
La Rédaction de igfm s’est intéressée à ce phénomène qui fait beaucoup de ravages. Le Dr Cissé, neurologue à l’hôpital de Fann, nous dit l’essentiel de ce que nous devons savoir de cette pandémie.

Le diabète et la maladie rénale

Le diabète est une maladie résultant soit d’un manque d’insuline dans l’organisme, soit d’une incapacité de l’organisme d’utiliser adéquatement des quantités normales d’insuline.

L’organisme transforme les aliments que nous mangeons en sucre (glucose). Il a besoin de ce sucre, sous forme d’énergie, pour remplir toutes ses fonctions. L’insuline – l’hormone sécrétée par le pancréas – règle la quantité de glucose (sucre) dans le sang. Si l’organisme manque d’insuline ou n’utilise pas l’insuline adéquatement, il en résulte un déséquilibre qui produit des taux élevés de sucre dans le sang. Plus tard, il peut arriver que différents organes, dont les reins, en subissent des conséquences néfastes.

Comment le diabète affecte-t-il les reins ?
Lésions dans les vaisseaux sanguins
Même si elles s’injectent de l’insuline, les personnes atteintes de diabète depuis un certain temps présentent des lésions dans les petits vaisseaux sanguins. Ces lésions peuvent être localisées dans la rétine et ainsi provoquer une perte de vision. Elles peuvent également atteindre les fragiles vaisseaux sanguins dans les filtres des reins. En phase initiale, c’est la présence de protéines dans l’urine qui révèle ce dommage.
Plus tard, il peut arriver que le sang perde des quantités si importantes de protéines que l’eau contenue dans le sang s’infiltre dans les tissus de l’organisme et cause de l’enflure (œdème). Après un certain nombre d’années, les filtres des reins peuvent être tellement endommagés par le diabète que les reins cessent de fonctionner.

Lésions au niveau des nerfs
Le diabète peut aussi endommager les nerfs dans différentes parties de l’organisme. Lorsque la vessie est atteinte, il peut s’avérer difficile d’uriner. La pression qui résulte de l’accumulation de l’urine dans la vessie peut provoquer des lésions dans les reins.

Infections
Les personnes atteintes de diabète ont une forte concentration de sucre dans leur urine, ce qui favorise la prolifération des bactéries et risque de provoquer des infections rénales. Les personnes diabétiques doivent veiller à ne pas contracter d’infections et les faire soigner immédiatement si elles se produisent.

Types de diabète
Il existe effectivement plusieurs types de diabète. Les plus courants sont les diabètes de type I et de type II.

Type I – Diabète juvénile
Apparaît surtout chez les jeunes
Est causé par une incapacité du pancréas de produire suffisamment d’insuline.
Nécessite des injections régulières d’insuline.
Type II – Diabète de l’adulte
Apparaît généralement après l’adolescence.
Le pancréas peut produire de l’insuline, mais l’organisme ne réussit pas à l’utiliser adéquatement.
Parmi les traitements figurent une alimentation appropriée, un programme d’exercice et des médicaments (pilules, injections d’insuline ou les deux).
Quels sont vos risques d’avoir une maladie rénale ?
Jusqu’à 50 % des personnes atteintes de diabète et même plus peuvent présenter des signes précoces de problèmes rénaux(1-3). En l’absence de traitement, des dommages plus graves ou une insuffisance rénale terminale peuvent apparaître.

Vos reins peuvent être sérieusement endommagés sans que vous ne le sachiez. Il n’existe généralement pas de symptômes précis d’une maladie rénale avant l’apparition de lésions graves. Toutefois, si vous êtes atteint de diabète, vous devrez subir un test une fois par année afin de voir si votre diabète a affecté vos reins. Votre médecin vous fera subir une analyse d’urine pour vérifier la concentration en protéines (ratio albumine/créatinine) et une analyse sanguine afin de déterminer si vos reins fonctionnent normalement (« créatinine sérique »).

Que se passe-t-il si les reins cessent de fonctionner ?
Lorsque vos reins sont sur le point de cesser de fonctionner, vous risquez d’éprouver de la fatigue et d’avoir des nausées et des vomissements. Vous pourriez aussi être aux prises avec un problème de rétention de sel et d’eau et, par conséquent, constater que vos pieds et vos mains enflent et que vous êtes essoufflé. Il se pourrait également que vos besoins en insuline diminuent.

Quand les reins ne fonctionnent plus, les déchets et les liquides s’accumulent dans l’organisme ; vous aurez donc besoin de traitements de dialyse ou d’une transplantation rénale. Il se peut que votre médecin vous envoie consulter un néphrologue (spécialiste des reins) s’il juge que vos reins sont gravement endommagés.

Que pouvez-vous faire pour prévenir les lésions rénales ?
Il existe des traitements particuliers (choix d’aliments appropriés et médicaments compris) qui peuvent aider à retarder l’apparition de l’insuffisance rénale. Il est essentiel de commencer ces traitements dès que votre médecin décèle la présence de signes précoces or de facteurs de risque. Aussi est-il important de rester en rapport étroit avec votre médecin.

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour aider à prévenir les lésions rénales :

demander à votre médecin de vérifier régulièrement votre urine, votre sang et votre pression artérielle ;
bien contrôler le taux de sucre dans votre sang ;
contrôler l’hypertension artérielle (valeurs cibles : moins de 130/80* ) ;
cesser de fumer ;
faire de l’exercice régulièrement ;
opter pour une alimentation saine ;
éviter la consomation excessive d’alcool ;
consulter votre médecin si vous croyez avoir une infection de la vessie ;
dormir suffisamment ;
vous renseigner auprès de votre médecin au sujet des nouvelles découvertes dans le traitement du diabète.
* Les valeurs cibles pour la pression artérielle varient d’une personne à l’autre. Il faut en discuter avec votre médecin.

kidney.ca

Reubeuss : son état de santé dégradé, Assane Diouf va subir une opération

Selon Les Échos, Assane Diouf doit se faire opérer du genou le 11 septembre. Au mois de mai dernier, il s’est fracturé la jambe au cours d’une altercation avec des gardes pénitentiaires. C’est cette blessure qui lui vaut l’intervention chirurgicale. Le journal rapporte que l’opération d’Assane Diouf retarderait son jugement. Les Échos croit savoir que l’administration pénitentiaire ne souhaiterait pas montrer l’image d’un détenu, sain et sauf en entrant en prison, se présentant au tribunal en boitant. Sur les causes de l’altercation avec les gardes, l’avocat d’Assane Diouf, Me El Hadji Diouf, soutenait que son client voulait parler à Cheikh Mbacké Gadiaga, mais qu'”il en était empêché par les gardes pénitentiaires qui l’ont forcé à rentrer dans sa chambre et l’ont brutalisé”.

Seneweb