C’est l’heure du BIM : La pandémie s’aggrave aux Etats-Unis, L214 se bat pour les agneaux et Obama cartonne

Le professeur Anthony Fauci s’est dit «très inquiet» de la hausse des cas de Covid-19 aux Etats-Unis, le 23 juin 2020. — Kevin Dietsch – Pool via CNP/Newscom/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

La situation s’inverse. Alors que l’UE s’apprête à rouvrir ses frontières extérieures, le 1er juillet, à une liste de pays ayant maîtrisé la pandémie de coronavirus, une nation majeure n’en ferait pas partie, selon le New York Times : les Etats-Unis. La liste, qui n’est pas encore finalisée et pourrait encore évoluer, devrait être publiée d’ici la fin de la semaine. En mars dernier, Donald Trump avait suspendu tous les voyages en provenance d’Europe. Mais alors que la pandémie reflue sur le Vieux continent, malgré l’apparition de plusieurs nouveaux foyers, elle empire aux Etats-Unis, notamment dans les Etats du sud comme l’Arizona et le Texas.

Des agneaux qui boitent, toussent ou agonisent dans un élevage… D’autres mal ou pas étourdis sur le tapis roulant maculé de sang d’un abattoir… La dernière vidéo de l’association L214 publiée ce mercredi a pour cadre l’Aveyron, fief du roquefort. Le fameux fromage, qui bénéficie d’une appellation d’origine depuis 1925, est fabriqué avec du lait de brebis.

« Pour produire ce lait, il faut faire naître des agneaux, quasiment un million par an, observe Sébastien Arsac, porte-parole de l’association de défense des animaux. C’est l’angle mort de la filière. » Car selon L214, seuls 25 % des agneaux – des femelles – sont conservés pour renouveler le cheptel, alors que les autres sont envoyés vers des élevages intensifs et promis à l’abattoir.

C’est un Barack Obama new-look – chemise noire et veste noire – qui a rejoint Joe Biden, mardi. Si cette levée de fonds virtuelle a payé, avec plus de 11 millions de dollars récoltés, Donald Trump conserve un net avantage financier. Le président américain dispose de deux fois plus de cash en réserve que son adversaire démocrate, avec 265 millions de dollars contre 118 millions. Il « n’y a personne en qui j’ai plus confiance pour panser les blessures de ce pays et repartir sur les rails que mon grand ami Joe Biden », a déclaré le 44e président des Etats-Unis.

0 partage

20Minutes

L’article C’est l’heure du BIM : La pandémie s’aggrave aux Etats-Unis, L214 se bat pour les agneaux et Obama cartonne est apparu en premier sur Snap221.info.