Des nervis à la place des forces de l’ordre…Inadmissible

244

Le Sénégal a vécu une journée qui restera à jamais gravé dans la mémoire collective des sénégalais. Notre pays était le théâtre de violents affrontements. Ce après que le leader de Pastef, Ousmane ait été placé en garde à vue. Ses partisans en colère ont tout ravagé sir leur passage. Pour limiter les dégâts les forces de l’ordre ont sorti l’artillerie lourde. Mais lors de ces violentes manifestations, des personnes « inconnues » se sont fait distinguer avec des méthodes peu catholique.

Des « nervis » qui font la Police…

Pendant que gendarmes et policiers tentaient de faire aux jeunes en furie après l’arrestation d’Ousmane Sonko. Des gros bras se distinguaient de la pire des manières. Ses « nervis » armés de bâton et barre de fer faisait la loi à la place de nos forces de défense et de sécurité. On les voyait sur le terrain avec leurs armes de fortune s’en prendre aux manifestants sans que nos forces de sécurité ne disent rien. Qu’a fait ce petit gamin (voir vidéo ci-dessous) pour mériter un tel traitement ? Des « nervis » doivent-ils remplacer la police et la gendarmerie dans le maintien de l’ordre ?

…Dangers pour la République

Force reste et restera à la loi. Aucune personne civile n’a le droit de prendre la place de la police ou de la gendarmerie dans le maintien de l’ordre. Un tel acte représente un véritable danger pour la sécurité de la République. Les responsabilités doivent être situées dans cette affaire. Ces gros bras et leurs commanditaires doivent être identifiés pour que la loi puisse s’appliquer à eux. Car si de telles pratiques prospèrent c’est toute la République qui est en danger.

En attendant que les responsabilités soient situées, Gendarmerie et Police nationale doivent reprendre leur place de leader dans le maintien de l’ordre pour la stabilité du Sénégal qui est fragilisé de jour en jour.