Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits divers

Manifestations : Les activistes prêts à envahir les rues pour la libération de Guy Marius Sagna

Des activistes et membres de la société civile donnent un ultimatum aux autorités. Ils exigent la libération immédiate du coordonnateur de Frapp France Dégage Guy Marius Sagna , placé sous mandat de dépôt depuis samedi dernier pour diffusion de fausse nouvelles.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’activiste doit être jugé ce jeudi 07 octobre 2021 au tribunal des flagrants délits de Dakar.

A cette occasion, ses collaborateurs activistes bandent les muscles pour lui apporter un soutien.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ils appellent à une grande mobilisation au tribunal et menacent de manifester ce vendredi si toutefois Guy Marius Sagna n’est pas libéré ce jeudi.

D’ailleurs, ces activistes n’épargnent pas l’idée d’une série de manifestations aussi bien à Dakar que dans la Diaspora si jamais leur coordonnateur est condamné.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Poursuivi pour les délits de diffusion de fausses nouvelles et de jeter le discrédit sur une institution, l’activiste Guy Marius Sagna pourrait être condamné à une peine ferme de prison ce jeudi.

Selon nos confréres de PressAfrik, le procureur requiert 2 ans dont 6 mois de prison ferme contre le Coordonateur du mouvement Frapp France Dégage, arrêté la semaine dernière à Koukane suite à un post Facebook titré : « Nouvelle Devise de la Gendarmerie nationale : Déshonneur et Parti à la place de Honneur et Patrie »

Advertisement. Scroll to continue reading.

Après avoir assumé l’entièreté du texte publié sur sa page Facebook, Guy Marius Sagna qui comparaît ce jeudi devant le tribunal des Flagrants délits ne reconnait toutefois pas les faits qui lui sont reprochés. À la barre, l’activiste a affirmé qu’il n’a pas eu l’intention de jeter du discrédit sur une institution. Mais qu’il a juste voulu attirer l’attention de la gendarmerie.

Madame le Procureur a répliqué en déclarant que l’activiste « toujours dans cette forme de violence, de la calomnie, de trouble a l’ordre public ». Elle accuse Guy d’avoir posté de fausses nouvelles. Selon elle, « il est temps de mettre fin à la récréation ». Raison pour laquelle elle a demandé 2 ans dont 6 mois d’emprisonnement ferme et une amande de 200 mille FCFA.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le tribunal a suspendu l’audience pour quelques minute avant de prendre une décision, informe le site.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement