Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits divers

Mme Diop Aïssatou Seydi arrêtée par les gendarmes et placée sous mandat de dépôt pour des délits de “faux et usage de faux en écriture publique”

C’est une information de première main que Kéwoulo publie dans ces colonnes. Au moment où ces lignes vous parviennent, Mme Diop née Aissatou Seydi est placée en détention à la maison d’arrêt et de correction de Liberté 6.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’affaire de la maison de Sicap Sacré Cœur opposant Mme Diop née Aïssatou Seydi à son époux, Mamadou Diop, dit Diop Iseg, a connu une nouveauté. A en croire des sources judiciaires, l’ancienne directrice générale vient de rejoindre la prison des femmes de Liberté 6. Elle a été cueillie il y a une heure par les gendarmes de la brigade de Recherches de Faidherbe à Dakar, en exécution d’un mandat d’arrêt international décerné par le juge du 8e cabinet.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Alors qu’elle était attendue hier devant les gendarmes de cette même brigade de Recherches qui devaient agir en “Délégation Judiciaire” pour “complément d’enquête”, les avocats de la dame se sont entendus dire que “l’audition pouvaient être repoussée à la semaine prochaine.” Aujourd’hui, contre toute attente, des gendarmes de la brigade de Recherches de Faidherbe ont débarqué pour notifier son arrestation à Aïssatou Seydi et sa conduite devant le juge. A en croire des informations exclusives parvenues à Kéwoulo, elle est poursuivie pour des délits de “faux et usage de faux en écriture publique”. Une accusation portée à son encontre par Mamadou Diop dit Diop Iseg, suite à l’achat de la villa de Sacré Cœur par son épouse.

Pour rappel, il avait d’abord laissé entendre que “la villa en question lui appartenait.” Ensuite que “(son) épouse aurait volé (son) argent pour se payer cette maison.” Ces accusations n’ayant jamais prospéré, c’est sur sa plainte de “faux et usage de faux en écriture publique” qu’il a réussi à coincer celle qui a été, pendant plus de 22 ans, sa moitié. Et “celle, sans qui il ne serait ce qu’il est devenu“, NDLR -le mot est prononcé par Diop Iseg lui même en 2019. A noter aussi que le couple Diop est toujours marié et que le 8 mars dernier, à la demande de Aïssatou Seydi, le tribunal devait se pencher sur la requête de divorce déposée par l’épouse. Mais, ni Diop Iseg ni ses avocats ne s’étaient présentés à l’audience.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement