Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits divers

Un livreur disparaît avec les 11 millions FCFA d’un commerçant

Le 4 octobre dernier, vers 11 heures, le sieur El hadji Touré adjoint au grand commerçant Cheikh Diagne Gaindé a remis à son livreur 11 millions de FCFA à charge d’aller verser cette somme dans une banque sise à Touba.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Après plusieurs heures d’attente, le livreur reste introuvable et les multiples appels sur son téléphone portable sont restés sans retour. Le commerçant est vite informé par son adjoint qui, à son tour, saisit la banque qui lui fait savoir qu’aucune somme d’argent n’a été versée en son nom et que Doura (le livreur) n’a pas mis les pieds dans les locaux de cette banque.

Une plainte est alors déposée à la brigade du Port de Dakar par le commerçant qui était de passage, ce jour à Dakar, pour recouvrer son argent. Les recherches se poursuivent dans toutes les localités. L’enquête menée par les hommes de l’adjudant-chef Mamadou Diagne a permis de localiser le fugitif à la sortie de Linguère le même jour, vers 15 heures. Le portable sera éteint par la suite. Suite à un renseignement, le fugitif sera aperçu dans la matinée du 6 octobre dernier dans le restaurant de la nommée A. Diagne sis à Kidira dans le département de Bakel, trait d’union avec le Mali alors qu’il était en partance pour l’Espagne via la route.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Informée, la brigade de la gendarmerie de Kidira est entrée dans la danse avec l’appui de la police malienne.
Comme toute chose a une fin, le fugitif finit par tomber dans l’après-midi vers 15 heures, entre les mailles de la police malienne des frontières de Diboli, un village malien situé à 2 kilomètres de Kidira en possession de la somme de 9 millions 608 800 FCFA dans un hôtel où il s’était réfugié. Menottes aux poignets, il est remis à la brigade de Kidira qui l’a immédiatement transféré à Dakar à la brigade du Port de Commerce pour les besoins de l’enquête.

Après audition sur procès-verbal, Doura Diallo est déféré au parquet de Dakar le 11 octobre. Sur place, le procureur instruit les éléments de la gendarmerie du Port de Commerce de le mettre à la disposition de la brigade de recherches de la gendarmerie de Touba pour son déferrement au parquet de Mbacké. Sous le feu roulant des pandores, le livreur avoue les faits à lui reprochés. Il soutient avoir fui avec la somme de 11 millions et qu’il voulait se rendre en Espagne, en prenant la route jusqu’en Libye pour ensuite prendre les bateaux libyens jusqu’en Espagne. Sur le manquant de la somme, il déclare aux enquêteurs avoir utilisé les deux millions en sus de son transport jusqu’à Diboli au Mali.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En attendant de faire face au juge des flagrants délits de Diourbel, Doura Diallo médite tranquillement sur le sort qui lui sera réservé en prison. Une énième affaire qui met à nu les pratiques peu orthodoxes des livreurs (voir ailleurs). Un métier de plus en plus infiltré par des malfrats.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement