Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits divers

Urgent: Voici Oustaz Abibou Gueye, l’oustaz deux puces qui abusait de ses talibés

Il se nomme Mouhammed Abibou Gueye. Et s’est présenté comme maitre coranique dans un quartier à Ouakam. Alors qu’à cote se cache un veritable pervers, homosexuel, qui abuse de l’immaturité de ses élèves en entretenant avec ces derniers des relations sexuels.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Abus de confiance

Selon les informations, le pervers Mouhammed ABibou s’adonnait à ces actes depuis 1992. Il avait gagné la confiance des parents, car il avait l’habitude d’offrir des cadeaux aux eleves. Il donnait de l’argent des telephones et emem payait l’ecole pour certains.

Homosexuel

Pire, ce faux maître coranique ne se limitait pas à avoir des relations sexuelles avec ses élèves. Il leur demandait de se déshabiller avant d’en faire autant. Après soulagement, il prélevait le sperme, affirmant que ce pour faire des prières pour eux.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pressions

Devenus matures, ses élèves ont compris qu’ils étaient abusés. Ils se sont résignés à porter plainte au commissariat. L’individu a été finalement arrêté. L’histoire s’est passée à Ouakam et le quidam est issu d’une famille maraboutique influente du landernau. Une plainte est déjà déposée mais les victimes subissent présentement une pression pour retirer les plaintes afin que l’affaire soit étouffée.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement