Massacre des musulmans Rohingyas: al-Qaïda menace la Birmanie

Des militants d’al-Qaïda ont lancé aujourd’hui un appel pour soutenir les Rohingya qui fuient vers le Bangladesh et ont prévenu la Birmanie qu’elle serait punie pour la répression qu’elle mène contre ces populations en majorité musulmanes.

« Le traitement barbare infligé à nos frères musulmans ne restera pas impuni », affirme un communiqué de l’organisation djihadiste selon le site SITE spécialisé dans la surveillance des activités en ligne des groupes extrémistes.

» Lire aussi – Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunie pour discuter sur le massacre des musulmans en Birmanie

« Le gouvernement de la Birmanie va goûter ce qu’il fait goûter à nos frères musulmans », ajoute l’organisation appelant à fournir de l’aide, des armes et un « soutien militaire » aux Rohingya.

Environ 400.000 personnes ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis l’intervention des forces de sécurité birmanes qui réagissaient à l’attaque d’une trentaine de commissariats et d’une caserne le 25 août par des activistes. Le gouvernement birman affirme que ses troupes sont engagées dans une campagne contre le « terrorisme » et a mis en garde contre de nouvelles attaques visant des intérêts policiers ou militaires.

La déclaration d’al-Qaïda est de nature à confirmer ces inquiétudes. « Nous appelons nos frères combattants au Bangladesh, en Inde, au Pakistan et aux Philippines à se rendre en Birmanie pour aider nos frères musulmans et entreprendre les préparatifs nécessaires pour résister à cette oppression », ajoute al-Qaïda.

Senegal7