(Vidéo) Le responsable de la terreur des musulmans Birmans

SELON LE HCR, l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés, ils sont 270.000 MUSULMANS, Birmans-apatrides, contraints à une fuite désespérée vers le Bangladesh voisin, laissant derrière eux maisons incendiées, mosquées dynamitées à la grenade, femmes violées, enfants massacrés. Plus de 3.000 morts! Les Rohingyas, la minorité musulmane de la Birmanie, auront chèrement payé leur appartenance religieuse, déclarée «religion de chiens», par celui que le magazine américain « Time » a surnommé « le Ben Laden de l’intégrisme bouddhiste », le moine Ashin Wirathu, leader du « Mouvement birman contre l’Islam ». «Vous pouvez être plein de gentillesse et d’amour, vous ne pouvez pas dormir à coté d’un chien enragé. Si nous sommes faibles, notre pays deviendra musulman!», enseigne-t-il à ses disciples fanatisés, qui ont aussitôt pris d’assaut les concessions des Rohingyas, déversant sans retenu leur haine, par de sanglantes razzias, avec la complicité active de l’armée de la République de l’Union de Birmanie, dont le chef du gouvernement et porte-parole de la Présidence se trouve être une certaine Aung San Su Kyi… célèbre Prix Nobel de la Paix!

dakarinfo.net