Le CRD s’érige en bouclier du commissaire Sadio

es leaders du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) prennent la défense du commissaire de police à la retraite qui était convoqué, hier, par la Division des Investigations Criminelles (DIC). Pour eux, rapporte L’AS qui vend la mèche, « la place du commissaire Boubacar Sadio n’est pas derrière les barreaux de l’intimidation, de l’humiliation et de la répression politique, mais bien devant les fléaux constitutifs du mal politique sénégalais des temps modernes incarné par le régime de Macky Sall ».

Pour Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall et compagnie, « écrire pour donner aux citoyens des systèmes de pensée, des moyens de comprendre et la force de sanctionner ceux qui prétendent les servir, n’est ni une atteinte à la sûreté, ni une offense au chef de l’État ». En effet, selon ses opposants irréductibles au régime marron-beige, « devant l’imposture, le seul mot d’ordre qui vaille est de s’organiser et faire face à l’inacceptable qui tisse sa toile dans des arrestations, par l’arbitraire et l’injustice ».