L’effroyable confidence sur la secte Mbakerouhou

193

Le quotidien l’observateur a livré, ce mardi, des témoignages exclusifs de la secte Mbakerouhou dont le chef, Al Hassane, se proclame prophète. Ce dernier fait aussi ses prières en langue Pulaar en compagnie de ses disciples et considère aussi que la «Kaaba» se trouve au centre du village de Bouroco, plus précisément à Saré Ngaye.

L’Observateur nous révèle que le fondateur dudit secte aurait égorgé son fils ainé en guise de sacrifice lors d’une fête de Tabaski. Ce, avec l’accord de tous les villageois. Ne voulant pas en rester là, il aurait aussi tenté de sacrifier son autre fils l’année suivante.

Mais ce dernier ne se serait pas laissé faire. Il s’est échappé avant de revenir abattre son père. Légende ou Mythe. En tout cas, L’obs souligne que le fondateur de la secte a été tué par balle », précise le maire de Bourouco, Dame Cissé. Depuis, c’est le fils Daouda Bâ qui est actuellement aux commandes de la secte.