L’épidémie de coronavirus «a atteint son sommet en Chine», déclare l’Organisation mondiale de la santé

26

Le coronavirus a maintenant «atteint un sommet» en Chine, selon l’Organisation mondiale de la santé qui a salué les mesures robustes de Pékin pour isoler l’épidémie.

Alors que le nombre de cas continue d’augmenter – dépassant les 77 000 – le taux de recrudescence de nouvelles infections a commencé à ralentir.

Mais alors que les responsables de la lutte contre l’épidémie en Chine peuvent se consoler dans le ralentissement, d’autres pays ont été avertis de se préparer à une “ pandémie potentielle ” alors que le virus continue de se répandre à travers le monde.

Le chef de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom, a déclaré que le pic en Chine s’est produit entre le 23 janvier et le 2 février, le nombre de nouveaux diagnostics “diminuant régulièrement depuis”.

“Ce virus peut être contenu”, a-t-il déclaré à des journalistes à Genève, félicitant la Chine d’avoir aidé à prévenir une propagation encore plus importante de la maladie grâce à des blocages et des quarantaines sans précédent autour de l’épicentre de l’épidémie.

Pour réprimer l’épidémie, Pékin a imposé des interdictions de voyager drastiques et mis en quarantaine des villes entières – tout en étant également accusé de frotter Internet de prétendues histoires effrayantes.

Mais depuis que le coronavirus est apparu à Wuhan à la fin de l’année dernière, il s’est propagé pour infecter plus de 79 000 personnes dans le monde et en avoir tué plus de 2 600.

Le bug hautement contagieux s’est manifesté sur tous les continents sauf en Amérique du Sud et en Antarctique.

Une accélération des cas dans d’autres parties du monde a incité une action drastique similaire pour empêcher la propagation.

L’Italie a verrouillé 11 villes et la Corée du Sud a ordonné aux 2,5 millions d’habitants de la ville de Daegu de rester à l’intérieur.