Les graves révélations de Mame Makhtar sur l’arrestation de Rangou : ” Xalébi dagnouko Sank”

Rebondissement dans l’histoire de cette mineure âgée de 13 ans qui a été contrainte à se prostituer dans une baraque de la cité « Imbécile », après son enlèvement à Yoff. En effet, informe Libération, les deux acteurs de cette sordide affaire en l’occurrence Lamine Baldé et Ndeye Sokhna Ndiaye ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, corruption de mineure, séquestration, proxénétisme mais aussi pédophilie et viol pour le premier. Le dossier a été confié au juge du 3e cabinet, Hassan Thioune.

Les éléments de la Brigade de Gendarmerie de Sangalkam ont, dans la nuit du 25 août, procédé à l’arrestation de quatre (04) des présumés voleurs de cinq (05) moutons de race Ladoum au domicile de Meissa Diao alias Boy Kaïré (voir photo). En effet, les faits ont eu lieu dans la nuit du 18 au 19 août 2020 à Keur Ndiaye Lo dans la commune de Bambilor. Le domicile de l’ancien lutteur a fait l’objet d’un vol à main armée perpétré par six (06) individus. Ils ont tenu en respect les membres de la famille avant de commettre leur forfait. Pour couvrir leur retraite et éviter toute poursuite, ils ont tiré plusieurs coups de fusil avant de s’enfuir.

Le juge du 8ème cabinet a rejeté la demande de liberté provisoire introduite par la défense de Fatoumata Barry dite «Rangou». L’ancienne animatrice est en prison pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, proxénétisme et défaut de carnet sanitaire. Elle a été écrouée en même temps que sa copine nommée Aïssatou Ndiaye.

Fin tragique de deux camarades de classes et candidats du BFEM qui viennent de perdre la vie par noyade hier mercredi à la plage de Diokoul (Rufisque). Ils sont morts noyés juste après avoir faits leurs épreuves physiques du BFEM.

Le colonel des Douanes a dévoilé le mobile de son crime sur sa fille qu’il a tué en écrasant sa tête contre le lavabo. Mouhamadou Sall a confié aux gendarmes-enquêteurs qu’il est investi d’une nouvelle mission : sauver l’humanité.
Mouhamadou Sall soutient que le premier acte de sa mission est de «sacrifier» sa fille Mansoura qui porte ce nom en hommage à Serigne Mansour Sy, le défunt Khalife général des Tidianes.
«Ne regardez pas son sang, c’est du sang prophétique», a-t-il conseillé aux enquêteurs, rapporte le journal Libération.
Sall ajoute que sa femme, comme Khadija, épouse du prophète Mohamed (PSL), avait un rôle à jouer dans cette mission.