LGBT-France:Après Karim ADHEOS demande l’interdiction du territoire européen à Mame Matar Gueye

498

Après Serigne Modou Lo Ngabou, leader du Mouvement religieux Safinatoul Amane, les lobbies LGBT français reviennent à la charge. Cette fois-ci, pour signaler au ministre de l’Intérieur français, Gérard Darmanin (dans un communiqué de presse) le vice-président de l’ONG islamique JAMRA Mame Mactar Guèye.

Reproche…

Et d’après Mame Mactar Guèye, il lui est reproché d’avoir “publiquement soutenu” Serigne Modou Lo Ngabou. Lequel est “coupable”, à leurs yeux, d’avoir fait saisir, en septembre dernier dans la Ville Sainte de Touba, 2.255 tenues vestimentaires indécentes, 3.164 paquets de cigarettes, et fait expulser de la Ville Sainte dix (10) homosexuels et seize (16) prostituées.

Dirigeants extrémistes…

“Dans leur communiqué de presse, en date du 29 novembre 2020, les lobbies LGBT français qui qualifient Serigne Modou Lô Ngabou et Mame Mactar Guèye de ‘dirigeants extrémistes religieux’, tout en les comparant aux ‘terroristes de Daesch ou de Al-Quaîda’, ne demandent pas moins au ministre de l’Intérieur français que le chef de la ‘milice religieuse extrémiste de Touba’, Serigne Modou Lô Ngabou, leader de Safinatoul Amane, ainsi que le vice-président de JAMRA, qu’ils considèrent comme ‘sa vitrine associative’, Mame Mactar Guèye, fassent l’objet d’un signalement aux fins de leur non-admission au système d’information Schengen“, révèle Mame Mactar Guèye.

Objet d’une interdiction…

LGBT-France demande au ministre de l’Intérieur de France de veiller personnellement à ce que Serigne Modou Lô Ngabou et son soutien public Mame Mactar Guèye fassent l’objet d’une interdiction administrative du territoire, considérant que leur présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public et la sécurité intérieure.