Liberté provisoire de Rangou?La sentence vient de tomber

La justice refuse toujours d’accorder la liberté provisoire à l’ex animatrice de télé, Rangou, Fatoumata Barry à l’état civil. Les demandes de liberté provisoire qu’elle a introduites sont, jusque-là, restées sans succès. La chambre d’accusation a encore, ce jeudi, rendu une décision au détriment de l’ex animatrice qui, depuis quelques mois, séjourne à la maison d’arrêt pour femme de Liberté 6 pour les chefs d’association de malfaiteurs et violation de l’état d’urgence. Ce, après qu’elle a été arrêtée par la Division des investigations criminelles au cours d’une soirée contraire aux bonnes mœurs qu’elle avait organisé. Cette juridiction a confirmé l’ordonnance de rejet du juge liée à la demande de mise en liberté provisoire qu’elle avait formulée.

En effet, elle a été placée sous mandat de dépôt avec l’une de ses copines, poursuivie pour les mêmes faits. S’agissant des autres membres du groupe qui ont été interpellés, ils ont été, après inculpation, placés sous contrôle judiciaire.