Machettes pour défendre le 3ème mandat: Me Diop crache ses vérités

iGFM – (Dakar) Ex directeur général de Dakar Dem Dik, Me Moussa Diop ne cache pas son aversion par rapport aux propos du député Aliou Dembourou Sow. Les autorités doivent prendre leurs responsabilités, martèle-t-il.

«Vous savez si j’ai envie de dire une chose je le dis. Je condamne ces propos fermement. Le Sénégal ne mérite pas cela. Il revient aux autorités, surtout judiciaires, de prendre leurs responsabilités, le parquet également.

Comment vous pouvez appeler à la haine et nous ramener les souvenirs de ce qui s’est passé au Rwanda, uniquement pour conserver le pouvoir ? Le pouvoir c’est Dieu qui le donne.

C’est désolant quand on entend un élu du peuple, un député de surcroit, pour des privilèges, pour conserver le pouvoir, dire cela. Si Wade avait fait cela, le régime actuel ne serait pas là. C’est Dieu qui décide. Quand c’est fini, c’est fini.

Celui qui dit qu’il faut prendre des machettes pour tuer tous ceux qui sont contre le troisième mandat, il nous rappelle ce qui s’est passé au Rwanda. Et sur la question du troisième mandat, ma position est claire et je ne reviendrai pas en arrière.

Donc moi je suis une potentielle victime, ils peuvent me flanquer des coups de machette car je suis contre le troisième mandat. Je demande au procureur de s’autosaisir. Il a l’opportunité des poursuites, il peut le faire. Lever l’immunité ce n’est pas la peine, car c’est du flagrant délit.»