MAGAL Touba 2020 : Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre : «Le dernier mot revient à Serigne Mountakha…»

Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre sur le MAGAL de touba : «Le dernier mot revient à Serigne Mountakha. Mais il avait clairement dit que le Covid-19 était un émissaire divin qui partira à la fin de sa mission»

Les préparatifs du Grand Magal de Touba vont bon train. Hier, un Comité régional de développement s’est tenu. Une occasion pour Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre de souligner l’importance de cette célébration. Et surtout d’évoquer les dispositions particulières qui seront prises, en raison du contexte de pandémie à coronavirus. C’est bien parti pour la célébration du Grand Magal de Touba, prévue cette année le 5 octobre. Hier un Comité régional de développement s’est tenu à la gouvernance de Diourbel, à l’issue duquel le porte-parole du Khalife est revenu sur plusieurs aspects de la préparation, mais aussi a insisté sur le sens de l’évènement et l’importance de le célébrer.

«Nous préparons un grand événement. C’est le plus grand jour pour les disciples de Serigne Touba. Cheikh Abdou Ahad avait l’habitude de dire que, nous Mourides, c’est notre fête de l’indépendance», a d’emblée déclaré Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre. Qui note par ailleurs qu’en plus de son sens religieux et spirituel, le Magal «fait partie des plus grands évènements du monde» et participe à la «relance de notre économie». Evoquant le contexte particulier dans lequel va se dérouler l’édition 2020 du Magal, avec la pandémie à coronavirus qui sévit dans le pays et le monde entier d’où vont venir des fidèles, le porte-parole du Khalife note que la communauté mouride assumera sa responsabilité dans la lutte contre la propagation de la maladie.

«Nous sommes dans un pays et dans un monde en proie à la pandémie du Covid-19. Nous ne pouvons pas nous mettre en marge du pays et du monde. Nous allons observer les recommandations et mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la pandémie», dit-il. Et d’ajouter que c’est dans ce sens que le colloque international, qui est un moment phare du Magal, se tiendra cette année sous «un autre format». De même, les fidèles sont invités à porter leurs masques. Et pour ceux qui ne peuvent pas porter de masque, pour quelque raison que ce soit, qu’ils mettent un turban.

«C’est la recommandation forte du Khalife. qui souhaite que tout fidèle vienne au Magal et rentre chez lui en bonne santé», précise Serigne Bass. Qui n’a pas manqué de souligner, sans doute pour couper court aux spéculations de toutes sortes, que pour toute décision importante concernant le Magal, «le dernier mot» revient à Serigne Mountakha. Mais quoi qu’il en soit, précise-il, «le Khalife avait clairement dit que le Covid-19 était un émissaire divin et il partira à la fin de sa mission».

En outre, sur les tâches pratiques à accomplir, le porte-parole du Khalife a invité les autorités et les services compétents à faire en sorte qu’il n’y ait pas de manque d’eau, comme ce fut le cas lors de la dernière édition du Magal. Mbaye THIANDOUM

jotaay.

Cet article MAGAL Touba 2020 : Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre : «Le dernier mot revient à Serigne Mountakha…» est apparu en premier sur Sunubuzz.