Meurtres en Guinée :«Amnesty international n’a jamais dit la vérité sur les dossiers de violences» (RPG)

2

Dans son dernier rapport publié sur les cas de violences enregistrées en Guinée, l’ONG Amnesty international a dénoncé et condamné énergétiquement l’utilisation d’armes par les forces de défense et de sécurité dans le cadre du maintien d’ordre en Guinée.

Sur le sujet, Souleymane Keita a une lecture tout à fait différente. Ce membre du bureau politique national du Rpg arc-en-ciel, a rejeté en bloc ce rapport.

Selon le député de la mouvance, le parti au pouvoir n’accorde aucun crédit aux différents rapports publiés par l’ONG internationale.

«Nous n’accordons aucun crédit à ce que dit Amnesty internationale, qui fait des rapports unilatéraux», a-t-il confié ce dimanche à nos confrères de BBC

«Amnesty international n’a jamais dit la vérité sur les dossiers de violences enregistrées en Guinée », a-t-il traché

Souleymane Keita, justifie ses propos par le fait que selon lui, Amnesty international n’a jamais interrogé le gouvernement avant de dresser ses rapports.