Le Mfdc cherche successeur à Abbé Diamacoune

22ecfcbf8a0ec5f14f48d290b5bc5afcc997dfa4
22ecfcbf8a0ec5f14f48d290b5bc5afcc997dfa4

Les négociations entre l’Etat du Sénégal et le MFDC devraient reprendre. Pierre Edouard Sambou et Gérôme Bankimoon Diédhiou, respectivement président et secrétaire général du bureau national du mouvement, ne saurait donner une période précise. Mais, pour le mouvement il est important de tout mettre en œuvre pour trouver un successeur à l’Abbé Diamacoune Senghor et mener à bien ces négociations.

« Le Mfdc est ouvert au dialogue. Nous avons demandé aux combattants de rester tranquilles. La guerre n’est pas une solution. Nous sommes en train de travailler en synergie et dans la discrétion, pour l’unification du mouvement qui permettra d’élire démocratiquement un secrétaire général », fait savoir Pierre Edouard Sambou. Cette volonté affichée du mouvement d’aller à la table des négociations avec l’Etat s’est traduite, sur le terrain, par une rencontre tenue le dimanche 27 novembre 2016 à Brikamanding 02 dans le département de Bignona.
« Cette unité est en train de faire son chemin. Elle permettra aux combattants d’engager un processus de réconciliation inter-MFDC au bout de laquelle des négociations avec l’Etat pourraient être envisagées », souligne Robert Sagna, Coordonnateur du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance. A la suite de cette rencontre, le Mouvement s’est retrouvé en conclave le 7 février dernier pour décider d’œuvrer des retrouvailles du MFDC dans son intégralité et préparer les dossiers pour aller vers les négociations.

Lire aussi:
Annonce du rappel à Dieu du chef du MFDC : la mise au point de Robert Sagna

Auteur: Source : Enquête – Seneweb.com

GALSEN221TV