Municipales 2020 à Rouffach : La liste gagnante conteste l’élection des perdants, « une première »

Un électeur sur le point de voter à Strasbourg, lors des élections municipales, en 2014. — VARELA/20 MINUTES/SIPA
  • Jean-Pierre Toucas a été réélu maire de Rouffach (Haut-Rhin) dès le premier tour avec près de 51 % des voix.
  • Le tribunal administratif de Strasbourg a pourtant ouvert une instruction pour vérifier la conformité de l’élection.
  • L’équipe gagnante a en effet signalé le soir de l’élection sur le procès-verbal des résultats, l’installation d’un abri à proximité immédiate du bureau de vote par son rival arrivé deuxième, Hubert Ott.

« Qu’un gagnant attaque un perdant, je crois que c’est la première fois en France, ou c’est très rare !, s’étonne encore le candidat Hubert Ott, dans l’opposition. Ce n’est pas banal dans l’histoire des élections municipales. »

Si le maire de Rouffach, Jean-Pierre Toucas a déjà été réélu avec près de 51 % des voix, mais seulement 32 voix de plus que ses opposants, les élections municipales continuent de nourrir la discorde. Discorde entre un maire régulièrement réélu et son opposant historique, depuis près de 20 ans… Le tribunal administratif de Strasbourg a en effet ouvert une instruction pour vérifier la conformité de l’élection du 18 mars.

En cause, un abri installé par Hubert Ott, le perdant de l’élection, à la sortie de l’un des bureaux de vote le jour du scrutin. « Une petite tonnelle, un truc de quelques m2 pour mettre à l’abri les colistiers en responsabilité toute la journée, souligne l’intéressé. Certains ne sont pas rentrés de toute la journée. J’avais contacté la mairie le vendredi pour savoir si un petit local était mis à disposition des gens qui allaient assurer l’élection, on m’a répondu par la négative. Alors j’ai mis ce petit abri à l’écart, donc aucune chance de parasiter les électeurs, d’autant plus qu’ils nous voyaient en sortant des bureaux de votes, à 10 ou 15 mètres ».

Une simple remarque sur le procès-verbal

Problème, la mention de cet abri sur le procès-verbal de proclamation des résultats serait apparue, selon Hubert Ott, sur le PV et seulement après la signature de celui-ci, en fin de soirée. « Au moment où on a signé, il n’y avait pas cette remarque, elle a été rajoutée après, assure Hubert Ott. Si on avait vu ça au moment de signer, on aurait complété l’information et dénoncé des irrégularités de leur part, mais on ne l’a pas fait pour ne pas donner une mauvaise image de cette élection. »

Contacté par 20 Minutes, le maire sortant Jean-Pierre Toucas a indiqué « ne pas vouloir faire de commentaire sur cette affaire ».

Dans un courrier adressé au tribunal administratif de Strasbourg, le préfet du Haut-Rhin a estimé que cette « irrégularité alléguée, à la supposer établie, n’a pas été de nature à altérer la sincérité du scrutin ». Pourtant, le tribunal administratif a décidé d’approfondir la question et a lancé une instruction concernant cette protestation électorale. Les conseillers municipaux de l’équipe d’Hubert Ott ont dû préparer des précisions sur la présence de l’abri provisoire. Une audience pourrait avoir lieu ce vendredi.

« Du coup on est allé un peu plus loin, et l’on veut aborder la question d’irrégularités dans cette élection, on les a mentionnées, appuyées par des témoignages. On ne voulait pas entrer dans une guéguerre politique, se défend Hubert Ott. Nous ne sommes pas responsables de cette situation, ce n’est pas nous qui avons introduit le recours. »

En cas d’une éventuelle audience vendredi, Hubert Ott espère obtenir l’indemnisation des frais de justice. Mais le tribunal pourrait aussi, s’il le souhaite, aller jusqu’à l’annulation de l’élection. « Ça risque de leur retomber dessus [l’équipe gagnante], c’est déjà arrivé mais on n’en est pas là. »

0 partage

20Minutes

L’article Municipales 2020 à Rouffach : La liste gagnante conteste l’élection des perdants, « une première » est apparu en premier sur Snap221.info.