Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Bougazelli : « Pourquoi ma liberté provisoire doit déranger alors que Sonko»

Invité politique de Toc Toc Sénégal, la matinale d’Itv, ce lundi, 12 juillet, Seydina Fall dit Bougazelli a évoqué l’affaire de faux billets qu’il lui avait valu un séjour en prison, l’année dernière. Avant qu’il ne bénéficie d’une liberté provisoire. Par rapport à celle-ci, l’ex-député exprime son indignation, comparant sa situation à celle de l’opposant et leader de Pastef/Les Patriotes, Ousmane Sonko, accusé de viols répétés et menaces de mort par Adji Sarr, une jeune masseuse.

« Depuis deux ans, je suis en liberté provisoire mais pourquoi cela doit déranger, peste-t-il, tout en réclamant la tenue de son procès. Ousmane Sonko est placé sous contrôle judiciaire. Est-ce qu’il est plus méritant que moi. Mes avocats ont suivi toute la procédure normale et la liberté provisoire m’a été accordée. Rien d’anormal dans tout cela. Mais retenez une chose, j’attends avec impatience la tenue de ce procès pour que les Sénégalais puissent savoir que je suis blanc comme neige dans cette affaire. Je n’ai rien à me reprocher dans ce dossier. Et le Doyen des juges avait bouclé l’enquête depuis longtemps avant même que je ne bénéficie d’une liberté provisoire. Aujourd’hui, toutes les personnes qui étaient arrêtées dans ce dossier sont libres. Je suis prêt à me mettre à la disposition de la justice dans cette affaire de faux billets ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Sénégal

Sunubuzz – Ce que cette femme fait devant son mari a fait le tour du net. Regardez le couple filmé par leur proches. Cet...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Advertisement