De nouvelles charges contre Sonko, le Doyen des juges saisit l’Assemblée

577

L’étau se resserre autour Ousmane Sonko. En plus des accusations de viols, menaces de mort, trouble à l’ordre public et participation à une manifestation interdite, d’autres charges risquent de peser sur ses épaules.

D’après le porte parole de Pastef, Me Abdoulaye Tall, le doyen des juges a écrit une seconde lettre à l’Assemblée nationale aux fins de la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko dans la procédure concernant les 19 jeunes qui ont été arrêtés, inculpés et placés sous mandat de dépôt pour des faits d’appel à l’insurrection. « Il est en train d’être installé dans une procédure qui lui est étrangère. Il est en train d’être impliqué dans une procédure dont il n’a aucune connaissance », a soutenu l’avocat.

Par ailleurs, Me Abdoulaye Tall a annoncé que Ousmane Sonko est depuis 25 mn dans le bureau du juge seul, en l’absence de ses avocats. Ce qui, selon lui, est une violation flagrante des droits de la défense. « Présentement, la tentative de liquidation ou la machine aux fins d’éliminer un adversaire est enclenchée. », a ajouté l’avocat.