Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Inondations : L’entrepreneur Mbaye Faye, DG de Cstp, proche de la famille présidentielle rafle tout?

Le nom de Mbaye Faye, propriétaire de l’entreprise dite Compagnie sénégalaise des travaux public (Cstp), revient encore dans le processus d’évacuation des eaux de pluie de Keur Massar. Quel a été son rôle et pourquoi, c’est toujours lui, dans presque, tous les marchés de l’Etat ?

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’entrepreneur Mbaye Faye a de la « Baraka ». A défaut d’être le plus compétent des entrepreneurs et chefs d’entreprises sénégalais, il reste peut-être, le plus aimé du côté de l’administration centrale.

L’homme, cité dans l’évacuation des eaux de Keur Massar, très connu dans l’accomplissement de marchés à polémique, se voit toujours, être choisi pour soit, réfectionner, reconstruire ou tout simplement, prendre en charge l’intégralité des tâches, dévolues à un marché d’Etat. Qu’est-ce qui se passe ? Personne ne sait… Mais, une chose est sûre, il reste et demeure, un entrepreneur de choix à l’Etat.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ainsi, il a été remarqué que depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir, il est l’unique entrepreneur à gagner les marchés de réfection des stades. Partant de Leopold Sédar Senghor, de Demba Diop, d’Alassane Djigo, d’Amadou Barry et bien d’autres ont été captés par son entreprise, la Compagnie sénégalaise de travaux publics (CSTP).

Certains considèrent que sa proximité avec l’actuel ministre des Sports, Mactar Bâ lui facilite un accès aux secrets des marchés d’Etat. Vrai ou faux, les appels d’offres du secteur des Sports sont, semble-t-il, taillés à sa mesure. Et pour un retour d’ascenseur, l’homme d’affaires a rallié tout bonnement, la coalition « Benno Bokk Yakaar ». Mbaye Faye avait même, organisé un grand meeting dans son fief d’origine, Ngoudiane, département de Thiès.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Comme d’habitude, pour être sous la protection d’autorités, Mbaye Faye avait rallié à la fin des années 90, le Parti socialiste. Et, il faisait partie, rappelle-t-on, de la garde rapprochée d’Ousmane Tanor Dieng. Cette proximité, découvre-t-on, lui avait valu à l’époque, sous la gouvernance des socialistes, d’être attributaire de plusieurs chantiers de réfection de stades.

Quoi qu’il en soit, Mbaye Faye qui semble naître d’une bonne étoile, continue d’être bénéficiaire de marchés d’Etat. Ce « béni », contesté est dans tous les marchés, même, dans ceux, « éloignés » de son domaine de compétence. N’empêche, les Sénégalais, épris de justice, se demandent à quand la fin de ce favoritisme étatique ?

Advertisement. Scroll to continue reading.

En plus des marchés de réhabilitation des stades qu’il s’adjuge à tout va, le socialiste s’est vu confier l’exécution des travaux de drainage et d’aménagement de bassins et voiries dans le secteur Camille Basse-Parcelles assainies Jaxaay

Décidément ! L’entrepreneur Mbaye Faye est dans toutes les sauces. En plus des marchés de réhabilitation des stades qu’il s’adjuge à tout va, le socialiste et directeur général de la compagnie sénégalaise de travaux publics (CSTP) s’est vu confier l’exécution des travaux de drainage et d’aménagement de bassins et voiries dans le secteur Camille Basse-Parcelles assainies Jaxaay, objet de toutes les polémiques avec les inondations à Keur Massar.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Revoilà Mbaye Faye ! Le directeur général de la Compagnie sénégalaise de travaux publics (CSTP/SA), «l’homme qui gagne tous les marchés » comme l’appellent certains, est de nouveau au-devant de la scène.

Son nom est encore mêlé à un marché dont l’exécution révulse au plus haut point bon nombre d’observateurs qui se demandent si le socialiste n’est pas parrainé par des gros bonnets du régime en place.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En effet, au moment où les Sénégalais s’interrogent sur les milliards investis pour régler le problème des inondations, surtout à Keur Massar qui patauge dans les eaux de pluies, l’on découvre au grand jour que l’omniprésent entrepreneur, qui était charretier dans la capitale sénégalaise à une époque lointaine, avait gagné le marché des « travaux de drainage et d’aménagement de bassins et voiries dans le secteur Camille-Basse-Parcelles assainies- Jaxaay (Branche 36 et BV amont Camille Basse) » pour une somme estimée à 3 668 714 447 de nos francs. Une information qui scandalise et suscite une vive réaction de la part des internautes « pas du tout surpris par le fait que le problème des inondations n’arrive pas à 0être résolu à Dakar ». Ce n’est pas la première fois que Mbaye Faye est cité dans un marché dont l’exécution laisse à désirer.

En témoigne la déclaration de Sadio Mané sur la qualité de la pelouse du stade Lat-Dior dont les travaux de réhabilitation étaient confiés à la CSTP pour un montant de 1 850 123 059 FCFA. Cerise sur le gâteau, l’entreprise est chargée aussi du renouvellement des canaux d’assainissement de la Médina et de la Gueule Tapée, un autre marché à milliards.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pourtant, le Lycée technique de Sandiara que Mbaye Faye pilote depuis huit ans n’a toujours pas encore vu le jour. Ancien poulain de Ousmane Tanor Dieng, l’homme se fait de plus en plus timide à Ngoudiane où il est en perte de vitesse face à son principal adversaire Mbaye Dione, édile de la commune de Ngoundiane. Il préfère alors brasser des marchés dans des conditions nébuleuses. En attestent les réfections des stades de Cambérène, Kaffrine Kédougou et Sédhiou ainsi que le stade Ngalandou Diouf de Pikine.

D’ailleurs, cela avait fait l’objet de polémiques jusqu’à ce que le contentieux atterrisse à la table de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics du Sénégal (ARMP). Ainsi, les travaux des stades régionaux de Kaffrine, Kédougou et Sédhiou lancés par le ministère des Sports par appel d’offres ont été annulés par l’ARMP, pour non-conformité à la règle de passation de marchés. Le montant était estimé à 3,5 milliards de F CFA.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Après avoir été choisi pour l’exécution des travaux de construction et d’équipements de bâtiments annexes dans le cadre du projet de Parc des technologies numériques (PTN), le propriétaire de l’entreprise la Compagnie sénégalaise des travaux publics (CSTP) et réputé proche de ministre des Sports, Matar Ba, s’est vu retirer le marché de plus de 10 milliards de FCFA sur demande de la Banque africaine de développement (BAD) qui a constaté que l’attribution du marché ne s’est pas déroulée dans les règles de l’art. C’est dire donc

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Sénégal

Sunubuzz – Ce que cette femme fait devant son mari a fait le tour du net. Regardez le couple filmé par leur proches. Cet...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Advertisement