L’Armp épingle Abdou Karim Sall sur une affaire de surfacturation dans l’achat de 294 ânes vivants

713

Au ministère de l’Environnement, des anomalies ont été détectées par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) dans la procédure relative à l’acquisition d’ânes vivants. Un marché attribué à Djiby Sène (13,9 millions). Les copies dûment déchargées des lettres de notification de l’attribution et d’information des soumissionnaires évincés, ne sont pas classées dans le dossier de marché.

Le marché de 13.979.700 FCFA pour 294 ânes, a été conclu pour un montant de 9.376.350 FCFA pour 197 ânes, soit une variation à la baisse de 32.99%, alors qu’une marge de fluctuation n’avait pas été prévue, renseigne l’audit qui flingue une « absence de preuve de la publication d’un avis d’attribution dans le portail des marchés publics.

Les auditeurs de l’Autorité de Régulation des Marchés publics (ARMP) se sont également intéressés au marché portant sur l’élaboration d’un plan de formation et de renforcement des capacités en environnement et développement durable assorti d’une stratégie de mise en cause. Dans ce cadre, « Imagine Communication » a raflé la mise pour 7,1 millions FCFA.

Selon l’audit, la procédure a mis en concurrence des prestataires évoluant dans des secteurs différents tels que l’import-export ou le commerce général. L’examen des offres techniques des trois (3) soumissionnaires a permis de noter des similitudes, laissant subsister une incertitude sur la transparence de la concurrence.