Hier se tenait un conseil national de sécurité au palais, à l’instigation du chef suprême des forces armées suite au massacre survenu en casamance. Macky Sall a convoqué les différents chefs d’Etat-Major et tous les ministres et autres autorités impliqués dans la défense nationale pour définir la riposte appropriée. Notre source renseigne que le président était dans une colère noire suite au massacre de Niaguis où 13 Sénégalais ont perdu la vie, en plus de blessés graves. Le président Sall a même échangé, samedi, avec les autorités de Bissau. Ces dernières ont donné leur feu vert pour soutenir toute initiative du Sénégal dans cette affaire. Ainsi, il faut s’attendre à une vive réaction de l’État dans les heures, voire les jours qui suivent.

Il est connu de tous que ces lâches ont tendance à aller se cacher de l’autre côté de la frontière. Avec l’appui des pays limitrophes, ils seront vite capturés.